États-Unis : des distributeurs de livres gratuits pour les enfants défavorisés

Julie Torterolo - 23.07.2015

Edition - International - Soar with reading - Distributeurs de livres - JetBlue Airways


Qui aurait cru appuyer sur un distributeur et voir tomber... non pas des sodas, non pas des sucreries, mais bel et bien des livres. Un concept original mis en place, au tout début de l’été, par la compagnie aérienne JetBlue Airways. Une excentricité qui a tout de même du sens : donner leurs propres livres à des enfants qui n’en ont pas les moyens, et ce gratuitement.

 

Via le compte Twitter de Eileen Whelan

 

L’opération, lancée le 8 juillet dernier, est à l’initiative de Jet Blue Airways, déjà connue pour avoir proposé des extraits de titres de HarperCollins à bord de ses avions. Elle fait dès lors équipe pour la 5e année consécutive avec la maison d’édition Random House. Leur programme de lecture, qui porte bien le nom de Soar with Reading program (s’évader avec la lecture), a toujours eu un but bien précis : promouvoir l’alphabétisation en donnant accès gratuitement à des livres. 

 

L’opération de cette année souhaite apporter plus de 100 000 livres aux enfants durant tout l’été, promet le communiqué de la société. Les premiers sélectionnés pour vivre l’expérience sont les quartiers défavorisés de Washington D.C aux États-Unis. Ce sont ainsi plusieurs distributeurs de livres qui ont trouvé leurs places aux endroits choisis par les habitants.

 

Un service complet, puisque les parents peuvent également choisir de recevoir des SMS lorsque de nouveaux livres sont installés. Le texto leur donne alors des conseils de lecture parmi ces nouveautés, ainsi que les futurs événements prévus durant l'été. 

 

« Afin de célébrer notre cinquième année du programme “Décoller avec la lecture”, nous avons décidé de mener davantage de recherches et de concevoir un plan qui nous permette d’avoir un impact encore plus grand. Lorsque nous avons appris que des quartiers de notre pays avaient un tel besoin de livres, nous avons convoqué un conseil consultatif, demandé l’aide d’experts en éducation, tout cela pour nous aider à élaborer une stratégie de lutte contre ce déséquilibre croissant », explique Icema Gibbs, une des responsables de la compagnie. « Non seulement nous voulons lutter contre ces déserts de livres, mais aussi montrer qu’il ya une réelle demande de livres dans ces zones mal desservies. Ces communautés veulent les mêmes conditions que les autres quartiers », continue-t-elle.

 

JetBlue et la maison d’édition Random House ne semblent ainsi pas vouloir s’arrêter aux portes de Wahsington. Les deux sociétés ont organisé un véritable combat sur la toile. À l’aide de l’hastag #bookbattle, l’une des cinq villes présélectionnées (Détroit, Houston, Fort Lauderdale, Los Angeles, and New York) pourra également bénéficier des distributeurs. Pour se faire, elle doit réunir le plus de votes en ligne d’ici le 31 août prochain.