La Contre Allée ouvre le bureau des traducteurs avec Contrebande

Antoine Oury - 04.06.2019

Edition - Les maisons - contrebande contre allée - contre allée collection traduction - traducteurs livres


Les éditions La Contre Allée inaugureront une nouvelle collection, Contrebande, à l'automne prochain : inspirée par les échanges culturels et le travail des traducteurs, elle donnera la parole à ces derniers, pour évoquer leur travail et ses implications. Deux titres, en librairie le 18 octobre 2019, ouvriront cette collection inédite.




Chaque titre de la collection Contrebande « se veut un repaire pour celles et ceux qui traduisent, qui ne cessent de faire circuler avec leurs mots ceux des autres », précise la maison d'édition. L'objectif est de faire entendre « la parole d’un traducteur ou d’une traductrice, un parcours, une réflexion, le bruit de la traduction » à travers des textes inédits, signés par des traducteurs professionnels.

La collection Contrebande vient prolonger l'initiative D'un pays l'autre, un cycle d'événements organisé de manière annuelle par la maison d'édition depuis octobre 2015 pour mettre en avant le travail des traducteurs et leur parole sur différents sujets. Plusieurs rencontres avec des professionnels sont organisées en librairies, mais aussi en milieu scolaire, tandis qu'un festival propose tables rondes et ateliers.

En 2019, le festival D'un pays l'autre aura lieu en septembre, du 25 au 30, à Lille et Saint-Jans-Cappel, autour du thème « Dominations ». Sont notamment attendus Edwy Plenel, Maylis de Kerangal, Agnès Desarthe ou encore Nathalie Carré...

Alors que de nombreux traducteurs restent méconnus du grand public et souvent mal rémunérés, la collection Contrebande vient prolonger le travail entamé par le festival D'un pays l'autre et La Contre Allée. Le comité éditorial de cette collection réunit Corinna Gepner, Laurence Kiefé, Olivier Mannoni, Rosie Pinhas-Delpuech, Anna Rizzello et Benoît Verhille.

Les deux premiers titres de la collection, Entre les rives, de Diane Meur, et Traduire ou perdre pied, de Corinna Gepner, sont attendus en librairie le 18 octobre prochain.
 
L’avant-première de Contrebande aura par ailleurs lieu le samedi 5 octobre lors du festival VO-VF, à Gif-sur-Yvette. De 17h30 à 18h30, une table ronde réunira Corinna Gepner et Diane Meur, les autrices des deux premiers titres, avec à leurs côtés Anna Rizzello pour les éditions La Contre Allée.

Le résumé de l'éditeur pour Entre les rives :
 

Dans Entre les rives, Diane Meur mélange en un récit le traduire à l'écrire pour former un riche tissu polyphonique.
Écrivaine et traductrice de anglais et de l’allemand, Diane Meur a notamment traduit Paul Nizon, Tariq Ali, Stefan Zweig, Tezer Özlü, Jan Assmann. Ses romans sont publiés chez Sabine Wespieser.


Le résumé de l'éditeur pour Traduire ou perdre pied :
 

Avec Traduire ou perdre pied, Corinna Gepner dessine une approche de la traduction ou, entre les blancs et les non-dits, se raconte son histoire, inévitablement aspirée dans I’Histoire.
Germaniste, Corinna Gepner a traduit, entre autres, Erich Kästner, Michael Ende, Heinrich Steinfest, Katharina Hagena, Klaus Mann, Christian Kracht. Elle est actuellement présidente de |’Association des traducteurs littéraires de France.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.