La contrefaçon de livres reste un problème sur Amazon

Antoine Oury - 27.06.2019

Edition - International - Amazon contrefacon - livres contrefacons amazon - new york times amazon


En donnant à chacun la possibilité de vendre des produits à destination de l'autre bout du monde, Amazon a ouvert la boîte de Pandore : arnaques et contrefaçons se sont rapidement frayé un chemin au sein de la boutique en ligne. Et, malgré des efforts et investissements que le géant met toujours en avant, le problème reste entier, au point de se demander si la firme ne manquerait pas d'ambition dans son programme de lutte contre ces ventes frauduleuses...

Amazon Boxes
(photo d'illustration, Stock Catalog, CC BY 2.0)


Le New York Times a encore frappé, avec un article très vindicatif à l'encontre d'Amazon : le journal a été contacté par la société Antimicrobial Therapy, une maison d'édition qui publie The Sanford Guide to Antimicrobial Therapy, une référence auprès des médecins pour prescrire différents traitements. Scott Kelly, vice-président de la maison d'édition, a découvert un problème de grande ampleur en lisant les commentaires laissés par des lecteurs sur Amazon, sur la page d'achat de l'ouvrage.

Nombre d'entre eux se plaignaient de pages manquantes, de références tronquées ou encore d'impression de mauvaise qualité, autant de facteurs sur lesquels la maison d'édition basée dans l'État de Virginie est pourtant vigilante. 

Ni une, ni deux : les éditeurs se sont lancés dans l'analyse des exemplaires du Sanford Guide proposés sur Amazon, auprès de vendeurs tiers ou vendus par Amazon lui-même. Le résultat est sans appel : sur 34 exemplaires commandés, 30 étaient des contrefaçons, aisément reconnaissables par les éditeurs, bien entendu. Évidemment, les conséquences d'une telle offre parallèle sont préjudiciables sur la réputation de l'éditeur et sur son chiffre d'affaires.

« Je pense qu'entre 15 et 25 % de nos ventes ont été siphonnées par la contrefaçon », estime Scott Kelly. « Cela représente des milliers de livres. » Évidemment, dans ce genre d'affaires, contacter les adresses mail derrière les vendeurs ou les services d'Amazon ne conduit pas à un résultat très probant...

Plagiats, contrefaçons, arnaques : tout est là

Amazon est pourtant familier de ces difficultés : la plateforme a déjà été épinglée pour des cas de contrefaçons, donc, mais aussi des plagiats, à travers son service d'autoédition Kindle Direct Publishing, ou encore de pures et simples arnaques. Certains des livres vendus, notamment au format numérique, ne proposent en effet que des résumés, ou des textes copiés-collés d'Internet. 

Le New York Times évoque ces cas en précisant qu'Amazon gagne toujours de l'argent sur ces transactions, même frauduleuses, et que les mesures qu'il prend le sont uniquement en réaction, et non en prévention. Preuve que l'article du New York Times a touché un point sensible, Amazon a répondu sur son blog : « Nous investissons énormément de temps et d'argent pour protéger nos clients des produits contrefaits, y compris les livres », indique la firme.

« En 2018 seulement, nous avons investi plus de 400 millions $ en personnel et outils basés sur l'étude des données et l'apprentissage de robots pour protéger les clients contre la fraude », précise même Amazon. La plateforme aurait ainsi empêché l'ouverture d'un million de comptes par des « acteurs suspects », illustration de l'efficacité de sa politique de prévention. Dit-elle.
 
Sur son blog, Amazon met en avant d'autres éléments qui viendraient contredire les conclusions du Times, notamment le travail mené de front avec les éditeurs scolaires membres de l'Educational Publishers Enforcement Group (EPEG) pour limiter la contrefaçon de manuels.

Malgré le programme mis en œuvre par Amazon, il y a fort à parier que cette affaire de contrefaçon ne soit pas la dernière.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.