La couverture de Solo : capturer l'esprit de James Bond en 1969

Nicolas Gary - 01.08.2013

Edition - Les maisons - James Bond - Solo - couverture


Dévoilées aujourd'hui, les couvertures du prochain James Bond, Solo, ont été conçues par Suzanne Dean, directrice artistique chez Random House. Le livre sortira le 26 septembre, et pour frapper fort, voire assurer à l'agence de faire son trou, le design de la couverture a été particulièrement travaillé. 

 

 

 

 

William Boyd, l'auteur, l'avait expliqué en avril dernier, lors de l'annonce de la publication : « Non seulement, il est idéalement adapté au thème du roman, mais c'est aussi un grand mot, percutant, instantanément compréhensible à l'étranger, graphiquement attrayant, et, bonus supplémentaire, il est étrangement bondien au sens où nous pourrions trouver, de manière inconsciente, le double 0 de 007, qui se cache dans les O de Solo. »

 

Eh bien, la directrice artistique s'est attardée sur ce point, en tentant de donner vie aux paroles : des impacts de balles parsèment et trouent littéralement la couverture, et deux beaux espaces fixent les O de Solo. En plus, un petit gecko est présent sur l'autre version du livre, comme pour rappeler la mission qui doit se dérouler en Afrique. 

 

Suzanne explique s'être inspirée du travail de Saul Bass, Paul Rand et Alvin Lustig, datant des années 60, alors que le livre se déroule en 1969. « Je ne voulais pas simplement dépeindre une image cinématographique, mais plutôt essayer de refléter l'essence des romans originaux de Fleming, tout en proposant la version de James Bond par Boyd. »

 

Le choix des couleurs, dans ce cas, pourrait être un peu discutable ?

 

via Design Week