La création littéraire francophone, au coeur de l'Académie Balzac

Cécile Mazin - 29.07.2014

Edition - Société - Académie Balzac - défi littéraire - Journée manuscrit francophonie


La semaine passée, l'Académie Balzac a mis en ligne les deux premiers reportages sur les candidats au travers de sa chaîne YouTube. « Désormais nous retrouverons tous les mardis un reportage de l'un des membres de l'Académie Balzac et tous les jeudis, deux reportages de candidats. Nous invitons les internautes à s'abonner à la chaîne afin de ne rater aucune sortie », se réjouissent les organisateurs. 

 

 

 

On aurait presque sabré le champagne, dans les murs du château de Brillac : toutes les composantes de l'Académie, le premier défi littéraire sur internet, qui sera retransmis en direct sur internet, sont aujourd'hui installées. Depuis plus de six mois que ActuaLitté, partenaire de cet événement, suit les préparatifs, on peut dire que l'ensemble prend une belle forme. 

 

Et le succès est au rendez-vous : « Le Facebook de l'Académie Balzac est maintenant suivi par près de 14.000 personnes. C'est une progression qui, depuis son ouverture, nous réjouit tout particulièrement », constatent les organisateurs. De quoi mesurer peut-être mieux l'engouement pour ce projet, qui continue d'attirer l'attention des internautes et des auteurs. 

 

Mais l'élément le plus important, ainsi que nous le rapportions, c'est qu'en parallèle de l'Académie, la Journée du Manuscrit francophonie dispose aujourd'hui d'un prestigieux parrain. Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire accueillera, ce 24 octobre prochain, la Journée en direct de Dakar.

 

« Qu'une personnalité de premier ordre dans le monde culturel africain ait accepté cette invitation montre bien que la Journée du Manuscrit plaît à tous. Cela nous laisse également présager que cette nouvelle édition sera encore plus réussie que la précédente qui avait déjà conquis beaucoup d'auteurs », explique Henri Mojon. 

 

Entre la Journée du Manuscrit francophonie et l'Académie, on retrouve la même envie de promouvoir l'écriture et les auteurs. Alors que les candidats de l'Académie, ce 24 octobre, achèveront leurs quatre semaines de défis littéraires, Dakar sera à la fête pour cette première édition francophone de la Journée.

 

« Avec une présence forte sur 5 sites Internet, plusieurs pages Facebook, 2 Web TV, 4 Twitter, plus de 500 candidats inscrits, 250 actifs, plus de 350 livres en ligne, des défis, des textes, des centaines de commentaires et des milliers de pages créées en 3 mois, l'Académie Balzac sera au côté de la Journée du Manuscrit, l'événement de la rentrée littéraire », estime l'Académie.

 

Et certainement à raison : en marge des traditionnelles réjouissances de la rentrée littéraire, la Journée du Manuscrit francophonie et l'Académie Balzac apporteront un vent de nouveauté. « On peut certainement reprocher beaucoup de choses à l'Académie Balzac, mais il n'est reste pas moins que c'est un vrai projet internet 2.0 totalement transmedia et international autour de l'écriture et de la création littéraire francophone », conclut Henri Mojon.

 

Ci-dessous, les reportages sur les auteurs participant à l'Académie