medias

La culture, un enjeu de civilisation en France ? “Il est temps de le prouver”

Nicolas Gary - 22.06.2018

Edition - Société - auteurs artistes statut - régime social auteurs - Françoise Nyssen auteurs


Après l’attaque matinale dans les règles de Joann Sfar, les ministères de la Culture et celui de la Solidarité et de la Santé vont avoir de quoi ruminer durant le week-end. Les ministres s'étaient fendues ce 21 juin d’un communiqué commun : le Conseil permanent des écrivains riposte. Velu.


Rassemblement des artistes auteurs devant le ministère de la Culture
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

D’une réunion présentée comme une concertation, les organisations d’auteurs sont sorties avec le sentiment – pas tout à fait injustifié – d’avoir subi la présentation de ce qui leur tomberait inexorablement sur la plume. Ou le clavier. Ou la tablette graphique, c’est selon. Joann Sfar lui-même, invité au micro de France Inter, avait eu cette remarque : « L’histoire se souviendra que l’on a eu une ministre éditrice qui aura massacré les écrivains. »

 

Et ce, alors que Françoise Nyssen, ministre de la Culture et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, avaient cosigné un communiqué pour rappeler leur soutien aux artistes-auteurs.

 

Le Conseil Permanent des écrivains, à son tour, entre dans la danse. Évoquant la réunion de ce 21 janvier, attendue depuis plus d’un an, le CPE ne peut que conclure, amèrement : « Malheureusement, la déception est à la hauteur de nos attentes. » 

 

Et de constater qu’à six mois des échéances fixées, « quasiment aucune des questions, interrogations ou demandes de nos organisations n’a été entendue ou prise en compte par les services de la Direction de la sécurité sociale ». 

 

Les ministères n’auront manifestement pas pris en compte les multiples alarmes qu’ont déclenchées les organisations d’auteurs : « Cela fait maintenant cinq ans que nous leur faisons part de nos inquiétudes et dénonçons, à tous les niveaux de l’État, une totale absence de concertation sur des changements qui vont sceller l’avenir des artistes auteurs. »
 

 

La ministre, n’ayant plus de travaux à superviser, semble avoir promis un « cycle de concertation [sic] », mais le CPE ne croit plus aux promesses de discussions qui se métamorphosent en présentation PowerPoint. Les crapauds changés d'un baiser en princes charmants, c'est pour les enfants...

 

 

 

Car force est de constater que « la rénovation du régime des artistes auteurs est en train de s’opérer sans ces derniers », selon le CPE. Seule l’intervention du chef de l’État pourrait désormais « éviter une catastrophe annoncée au 1er janvier 2019 ». Attendu qu’aucune solution technique n’existe, de même qu’aucune information probante, les auteurs réclament « un calendrier prévisionnel et le début de travaux communs, effectués dans une concertation réelle ». 

 

Et de conclure, sans plus de ménagement : « Si la culture est véritablement enjeu de civilisation pour notre gouvernement et notre pays, il est temps de le prouver ! » Une version tout juste plus policée que les conclusions qu'en tirait Joann Sfar : « On est en train de massacrer un miracle [l’édition française]. Mais au moins qu’ils disent qu’ils sont fiers de le faire et qu’ils le fassent. Mais qu’ils ne fassent pas semblant d’un côté de promouvoir la littérature. »

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.