La demande d'interdiction d'un livre sur Franck Ribéry rejetée

Clément Solym - 01.10.2011

Edition - Justice - face - cachee - franck


La demande d'interdiction de parution de l'ouvrage La face cachée de Franck Ribéry a été rejetée vendredi par le juge des référés du tribunal de Paris, selon l'AFP.

L'attaquant international français a au surplus été condamné à verser 3 000 euros aux Editions du moment sur le fondement de l'article 700 du nouveau code de procédure civile, qui oblige à rembourser à l'adversaire les frais qu'il a engagés.


Le juge n'aura donc pas retenu l'atteinte au droit à l'image soulevée par le footballeur, qui figure en couverture de l'ouvrage.
L'affaire est cependant loin d'être close, Maître Brusa, avocat de Franck Ribéry, ayant annoncé vouloir interjeter appel et déposer lundi un second référé pour demander l'interdiction du livre, cette fois fondé sur l'atteinte à la présomption d'innoncence.

Une plainte au pénal va également être déposée par le conseil du footballeur, pour "violation du secret de l'instruction et recel contre tout auteur ou complice".

Sorti jeudi en librairie, La face cachée de Franck Ribéry contient notamment des procès-verbaux d'audition avec, selon l'AFP, des "détails scabreux" sur l'affaire Zahia dans laquelle Ribéry a été mis en examen et dont l'instruction a été close début août.

Dans cette affaire, où le parquet doit encore prendre ses réquisitions, une jeune prostituée a affirmé aux policiers avoir eu des relations tarifées avec Franck Ribéry et d'autres footballeurs, alors qu'elle était mineure, âgée de 16 ans, en 2008.