La députée Sophie Dessus est décédée

Joséphine Leroy - 04.03.2016

Edition - Société - Sophie Dessus Députée - Politique décès - Amazon Loi Anti-Amazon


Sophie Dessus, députée PS de la Corrèze, est décédée ce jeudi 3 mars 2016 des suites d’un cancer. En succédant à François Hollande, elle devenait la première femme députée du département. Ses engagements dans la vie politique locale comme nationale ont été salués de toutes parts. Elle avait 60 ans. 

 

 

 

La petite fille du juriste et de l’académicien Henri Mazeaud (1900-1993) est née à Suresnes (Hauts-de-Seine). C’est à l’âge de 19 ans qu’elle s’installe en Corrèze et y devient agricultrice pendant une trentaine d’années, une manière de s’ancrer dans la vie politique locale. En 2001, elle devient maire d’Uzerche. Elle était mère de quatre enfants. 

 

Depuis l'annonce de sa mort, les hommages pleuvent. Le Premier ministre, Manuel Valls, salue sur son compte Twitter « une femme énergique, rayonnante, engagée pour la Corrèze, députée investie ». Pour sa part, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a vu en Sophie Dessus une députée qui a « su très vite se faire remarquer par la qualité de son travail, sa rigueur, son humour et son franc-parler ». Et, ce vendredi 4 mars, c'était au tour de Bernardette Chirac  de se remémorer, sur France Bleu Limousin, « une amie très très proche […] contrairement à ce qu’on pourrait croire ».

 

 

 

 

Membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, et membre de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre hommes et femmes, son intervention dans l'hémicycle de l’Assemblée nationale en novembre 2015 avait suscité l’émoi. Elle interpellait la ministre de la Culture de l’époque, Fleur Pellerin, sur la loi dite « anti-Amazon » et son efficacité. Elle y défendait, avec malice, la mise en place d'une mesure pour contrer la concurrence déloyale d'Amazon envers les librairies. La députée avait trouvé le moyen de citer une quinzaine d’auteurs, comme nous le relevions dans notre article

 

Sophie Dessus laissera donc, entre autres, le souvenir d’un engagement tenace en faveur des librairies. 

 

Ce dernier est d'ailleurs rappelé dans le communiqué de presse de la ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay :

 

Je viens d'apprendre avec une profonde émotion le décès brutal de Sophie Dessus, députée membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Education.

 

Spécialiste des affaires culturelles mais aussi des questions liées à l'emploi, au handicap, à la ruralité ou encore aux droits des femmes, Sophie Dessus participait activement aux travaux de sa commission.

 

Les parlementaires saluèrent d'ailleurs son engagement sans faille et son attrait pour la culture et le patrimoine en la désignant comme responsable thématique du volet architecture et patrimoine du projet de loi relatif à la liberté de création, à l'architecture et au patrimoine dès juillet 2015 et jusqu'à tout récemment encore.

 

Je me souviendrai également de son intérêt pour les médias et de son combat pour soutenir les libraires indépendants.

 

J'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches et une pensée émue aux membres de la Commission des Affaires culturelles et de l'Éducation.

 

(via Le Monde, France Info)