La famille de l'écrivain Jan Guillou s'insurge contre son biographe

Julien Helmlinger - 08.01.2014

Edition - International - Jan Guillou - Suède - Biographie


Comme le rapporte l'AFP, la publication d'une biographie du célèbre écrivain et journaliste suédois âgé de 70 ans, Jan Guillou, par son pair Paul Frigyes, fait des remous. L'ouvrage traite notamment d'oeuvres de Résistance du temps de la Seconde Guerre mondiale, et tandis que la parution était initialement prévue ce 7 janvier en Suède, il a finalement été retiré. Une polémique dénonce des inactitudes, et la maison d'édition Norstedts mène désormais son investigation pour vérifier les réels états de service des protagonistes.

 

 

 Jan Guillou

 

 

Un autre journaliste, Paul Frigyes, est à l'origine du titre Élévation au-dessus de tout soupçon : un livre sur Jan Guillou, ouvrage ayant suscité l'ire de son principal sujet. Selon Frigyes, l'auteur versant dans les récits d'espionnage et policiers aurait amplifié les oeuvres de Résistance de Charles et Lucien Guillou, respectivement son paternel et son grand père, tous deux français.

 

Il estime notamment que l'entrée dans la Résistance des deux hommes se fit tardivement et que leurs noms ne figureraient pas dans la liste des membres des Forces françaises libres, celle comprenant les résistants engagés avant juillet 1943, contrairement aux affirmations de leur descendant.

 

Invité à s'exprimer ce lundi matin sur la chaîne de télévision publique suédoise SVT, à l'occasion d'une confrontation, l'écrivain visé par la polémique s'est posé en défenseur de la mémoire familiale, photo à l'appui. Le public a ainsi pu découvrir une illustration montrant son père en uniforme des Forces françaises libres. Frigyes, quant à lui, a rétorqué que d'avoir pris le maquis en 1945, deux mois seulement avant la fin de guerre, ne faisait pas vraiment de lui un combattant des FFL.

 

Jan Guillou a livré une autre précision à la presse, dimanche, dans le quotidien Expressen, soutenant que si son grand-père avait accepté de se rendre à Stockholm en juin 1944, en qualité d'attaché à l'ambassade de France, c'était pour y monter une représentation de la Résistance et non pas aider le régime de Vichy.

 

Relevé de notes à l'appui, Jan Guillou a en outre démontré qu'il n'avait pas été exclu de son lycée, comme le prétend son biographe, et son père Charles Guillou a dénoncé quant à lui un véritable scandale.

 

Tandis que la publication de la biographie de Guillou a été retirée in extremis, la maison d'édition Norstedts a en outre pris soin de rappeler les exemplaires qui auraient éventuellement pu être livrés aux libraires, précise-t-elle par le biais d'un communiqué de presse.