La fermeture de la librairie Samuel French à Londres provoque la colère

Elodie Pinguet - 01.03.2017

Edition - Librairies - Samuel French librairie - théâtre Londres - french's theatre bookshop


Le 16 février dernier la société Samuel French, spécialisée dans le théâtre a annoncé la fermeture de sa librairie londonienne, la French’s Theatre Bookshop. Une décision qui a soulevé une vague de soutien de la part d’anonymes, mais également quelques stars, manifestement scandalisées.

 

(Secretlondon123, CC BY SA 2.0)

 

 

C’est une page de 187 ans qui va se tourner à la mi-avril pour Samuel French. La librairie de l’éditeur de théâtre était installée dans la capitale britannique depuis 1830. Elle occupait les locaux sur Fitzroy Street depuis 1983 et y avait également basé son siège social britannique.

 

Le bail touche à sa fin et le groupe a annoncé qu’il ne serait pas renouvelé à cause d’« une augmentation de loyer insoutenable de 200 % », et ce, malgré une augmentation des revenus de 15 % durant les deux années précédentes.

 

Ils assurent néanmoins continuer la vente de livres de théâtre, édités par Samuel French ou d’autres maisons, via leur boutique en ligne. Depuis quelques années, ils estiment de 4 livres sur 5 ont été achetés en ligne.

 

Une pétition a été lancée il y a deux semaines pour protester contre la fermeture de la French’s Theatre Bookshop. Elle a pour le moment récolté 4904 signatures, dont celles des acteurs Paul Clayton et Samuel West et du producteur de théâtre James Bierman.

 

Cette pétition demandait au Camden Council « d’inverser les augmentations de loyer qui forcent Samuel French à fermer après 187 ans et de reconnaître le statut de la librairie comme une bien communautaire d’importance culturelle ».

 

Cependant, c’est le groupe privé Linton qui est le propriétaire du bâtiment. Ils ont déclaré être « déçus que Samuel French ait décidé de fermer la librairie sur la rue Fitzroy », mais précisent qu’il « est important que le groupe tienne compte de l’évolution des conditions du marché, ce qui a conduit à un examen nécessaire du loyer au 52, rue Fitzroy ».

 

Récemment c’est l’acteur Sir Derek Jacobi (Le discours d’un roi, Gladiator, etc.) qui a fait entendre son mécontentement. Il appelle à sauver la librairie, « pour le bien de tous ». Pour lui le French’s Theatre Bookshop n’est pas seulement une librairie, c’est « une ressource incroyable quand vous cherchez des pièces de théâtre » et peu importe leur style ou leur époque. (Via TheBookseller)

 

La société Samuel French a été créée en 1830 par Samuel French et Thomas Hailes Lacy, deux grands noms du théâtre britannique. Elle dispose d’une autre antenne aux États-Unis.

 

Après leur fermeture en avril, les bureaux de Londres seront déplacés près d’Euston. Le directeur général Douglas Schatz prévoit de donner une partie des livres restants à des bibliothèques ou des écoles de théâtre, qui faisaient partie des principaux clients de la librairie.

 

 

Via TheStage