La FILL fustige à son tour l'amendement UMP sur le livre

Clément Solym - 30.05.2008

Edition - Société - FILL - prix - livre


La Fédération interrégionale du livre et de la lecture, ou FILL, s'est alarmé dans un communiqué de ce que la loi Lang sera remise en question la semaine prochaine à l'Assemblée nationale. La Loi sur la Modernisation de l'Économie (LME) destinée à redynamiser le pays va en effet inclure une discussion sur un sujet qui n'en souffrait pas selon Jean-Marc Roberts, PDG des Éditions Stock.

Pour la FILL, l'écueil est de taille, que de vouloir discuter la loi Lang. « Aucun débat préalable avec les professionnels n'a eu lieu. L'ensemble de la chaîne du livre, ainsi que le ministère de la Culture, se mobilise contre cette proposition. Un autre amendement, qui proposait de réduire ce délai à six mois, a ainsi pu être retiré », constate-t-on.

De façon localisée, la Fédération a indiqué qu'avec les structures régionales, elle maintient une « pression actuellement auprès des élus en région pour réagir rapidement ».

Le député Jean Dionis du Séjour avait introduit une nuance à l'amendement proposé par Christian Kert, en offrant de réduire le temps de prix unique du livre à 1 an, et non 6 mois, comme le proposait M. Kert, qui avait mis le feu aux poudres.