La Fnac remporte les enchères face à Conforama pour la reprise de Darty

Antoine Oury - 27.04.2016

Edition - Economie - Fnac Darty Conforama - Fnac rachat Darty - Conforama Fnac produits culturels


Les jeux sont faits : la Fnac et Conforama s'étaient lancés dans une guerre des enchères pour la reprise de l'enseigne Darty. Ce mardi, la chaîne de magasins spécialisés dans les produits culturels, mais de plus en plus dans l'électronique et l'électroménager, a annoncé avoir obtenu le soutien d'une majorité au sein des actionnaires de Darty.

 

Fnac rentrée littéraire

Dans un magasin Fnac (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Ce matin même, Conforama a confirmé que leur dernière offre ne serait pas suivie d'une nouvelle : « Le conseil d'administration de Conforama confirme que sa troisième offre relevée à 160 pence pour chaque action Darty est définitive et ne sera pas relevée » a précisé le groupe, en expliquant qu'une nouvelle surenchère « ne créerait plus suffisamment de valeur pour les actionnaires, salariés et parties prenantes de Steinhoff [maison-mère de Conforama, NdR] », rapporte l'AFP.

 

La Fnac, de son côté, a annoncé qu'elle détenait à présent 22,11 % des titres de Darty, après engagement irrévocable des actionnaires intéressés. Au total, la chaîne assure pouvoir revendiquer plus de 50,1 % des titres de Darty, soit le palier qu’elle s’était fixé pour déposer son offre formelle. Cette dernière représenterait 51,84 % du capital de Darty.

 

Dès lundi, Conforama semblait hors-jeu, puisque les engagements irrévocables obtenus par la Fnac étaient d’ores et déjà acquis par l’enseigne culturelle. 

 

Les discussions autour d’un rachat de Darty remontent au mois de septembre, mais Fnac et Conforama se sont livrés à une guerre des chiffres ces dernières semaines. Il y a encore moins d’une semaine, Fnac proposait 154 pence par action Darty, pour, finalement, enchérir à 170 pence par action ce lundi, valorisant Darty de près de 1,2 milliard €.

 

L’offre formelle de la Fnac sera déposée d’ici quelques semaines, a indiqué l’enseigne. Le rachat de Darty doit encore être validé par l’Autorité de la concurrence, sans oublier les actionnaires de Darty et de la Fnac, lors des assemblées générales à venir. 

 

Les syndicats avaient clairement exprimé leur préférence pour les propositions de Conforama : « L’ensemble du personnel Darty, toutes catégories confondues, ainsi que l’ensemble des organisations syndicales qui les représentent, rejettent clairement le rapprochement souhaité par la Fnac », ont annoncé dans un communiqué la CAT, la CFE-CGC, la CGT, la CFDT, la CFTC et FO.

 

Selon eux, le projet « n’a pas la capacité de rendre pérenne (leur) entreprise et ne pourra aboutir qu’à un fiasco total sur l’emploi des deux enseignes ». « Dès lors, il nous apparaît qu’en l’état, le projet de Conforma qui vise à créer un leader européen de l’équipement de la maison, est plus en phase avec les attentes du personnel Darty et permet d’assurer l’avenir de notre entreprise » ont-ils ajouté.

 

Par ailleurs, les syndicats alarment sur la « situation de surendettement des deux enseignes Fnac et Darty », et craignent de sévères plans sociaux en cas d’échec de la stratégie Fnac.