La Fnac s’installe à Bâle

Clément Solym - 20.04.2008

Edition - Economie - Fnac - Suisse - Bâle


La Fnac part avec de lourdes prétentions, atteindre un chiffre d’affaires de 400 millions en 2011. L’implantation des premiers magasins de la chaîne en Suisse n’avait pas laissé indifférents les distributeurs déjà installés depuis longtemps. Fort de deux magasins à Genève, d’un à Lausanne et d’un à Fribourg, la Fnac affiche sa sérénité en partant vers la partie allemande de la Suisse.

A la conquête de la Suisse allemande :

Avec une croissance de plus de 12% l’an dernier, la Suisse romande surpasse même la moyenne des autres filiales à l’étranger, pour s’élever à 189 millions de chiffre d’affaires. D’autres ouvertures sont envisagées, notamment un deuxième point de vente dans la capitale vaudoise.

La clef de la réussite réside déjà dans le choix de l’emplacement. «Nous avons trois critères pour débarquer dans une ville, lance Denis Olivennes. La qualité de l’emplacement, la qualité de l’emplacement et la qualité de l’emplacement ! »

Le magasin de Bâle vient d’être inauguré. Il se situe à deux pas de la Barfüssenplatz, dans une rue commerçante de la vieille ville rhénane. Il ne compte pas moins de 3200 m2. L’ensemble de l’état-major du groupe s’était d’ailleurs déplacé pour marquer l’événement.

Une implantation progressive, mais durable :

La Fnac aura mis du temps avant d’entrer du côté allemand, mais il a fallu réussir à trouver l’adresse idéale. C’est ce qui a pris le plus de temps dans ce programme de conquête. La ville de Bâle compte une importante communauté française mais l’enseigne doit gagner maintenant des parts de marché chez les germanophones. C’est presque comme si la Fnac partait conquérir un nouveau pays.

Le groupe ne souhaite pas s’arrêter pour autant en si bon chemin. Il prévoit d’ores et déjà le développement futur de la chaîne du côté allemand. Fondée en 1954, elle allie aussi bien la vente des appareils électroniques (50% de son chiffre d’affaires en Suisse), des livres, CD et DVD que l’organisation d’expositions et de concerts d’artistes, notamment locaux.

Le groupe français affiche ses ambitions : soit une dizaine de magasins d’ici 2011, pour moitié en Suisse allemande, réalisant un chiffre d’affaires de 400 millions de francs. La prochaine ouverture est déjà planifiée, certainement à Berne. Toutefois, il faudra faire avec la concurrence, très présente du côté allemand : on retrouve ainsi déjà Ex Libris, Thalia, Orell Füssli, Media-Markt, Interdiscount ou encore M-electronics.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.