La foire de Francfort 2020, sur fond de ballet diplomatique avec le Canada

Nicolas Gary - 18.06.2020

Edition - International - foire livre Francfort - diplomatie Canada Allemagne - invitation honneur Canada


À l’occasion d’une conférence de presse de l’État fédéral, ce 17 juin, il a été indiqué qu’en Allemagne, les manifestations de masse resteraient interdites. Jusqu’au 31 octobre prochain, tout rassemblement public et festival de rue est concerné. Cependant, une dérogation est accordée aux foires commerciales — et celle de Francfort peut donc souffler.


Foire du Livre de Francfort - #FBM18

 

Les annulations en cascade rendront l’édition 2020 de la Foire du livre de Francfort bien étrange. Cependant, l’un des écueils est d’ores et déjà évité aux organisateurs. La directive sur les manifestations ne ciblera pas, en accord avec les États, les foires commerciales et professionnelles — l’enjeu du respect des règles d’hygiène et de distanciation sera cependant crucial.


Volker Bouffier, Premier ministre de Hesse, et Kai Klose, ministre des Affaires sociales ont également confirmé que la Frankfurter Buchmesse pourrait se tenir. Son organisation sera régie par l’accord entre le gouvernement fédéral et les gouvernements allemands daté du 6 juin.

 

De désistements...


Le tout restera de savoir, après les défections multiples de groupes américains, comme Penguin Random House, ou français, comme Hachette Livre, qui prendra un stand à cet événement. Concernant la filière du livre française, « beaucoup d’éditeurs envisagent de venir sur le stand du BIEF en cette année si particulière, sans prendre de stand en propre », nous indiquait récemment le directeur général, Nicolas Roche.


Et de préciser : « Nous transmettrons à chaque éditeur la grille tarifaire réactualisée ainsi que les principales consignes sanitaires définies par la foire dès la semaine prochaine, de manière à éclairer leur décision. »

Outre ces absences, nombre de questions tournent encore autour de l’invité d’honneur : en effet, depuis les débuts de la pandémie, toute l’équipe de Patrimoine Canada et le comité Francfort 2020 tentent d’obtenir de Juergen Boos, le commissaire général, un report en octobre 2021. « C'est sorti récemment, mais c'était un secret de polichinelle... »
 

... en négociations
 

Pas si simple, car cela implique que les organisateurs de la Buchmesse puissent décaler les invitations d’honneur déjà annoncées : Espagne, en 2021, Slovénie en 2022 et Italie en 2023. « Le ballet diplomatique s’agite fort, d’Ottawa à Berlin », indiquait-on à ActuaLitté. « Si les invités des années suivantes acceptent de reporter, les autorités de Francfort seraient enclines à remettre le Canada à l’honneur pour 2021. »
 

Entre temps, la Buchmesse a misé sur un événement pour partie dématérialisé : si l’exemple de Bologne, la foire jeunesse, ne laisse pas un souvenir impérissable, les Allemands disposeraient d’une plus longue période d’adaptation pour offrir des solutions numériques plus efficaces.


Concrètement, les Canadiens ne s’opposeraient pas à une implication dans la version virtuelle de la foire, mais sous condition : le report en 2021. « Personne ne connaît l’étendue de ce modèle virtuel ni son fonctionnement — et l’exemple de Bologne n’a pas convaincu », indique un proche du dossier. « Si le Canada n’obtient pas le report, en revanche, il sera difficile d’attendre une participation active — voire une implication tout court. »

 

Dommages collatéraux


Côté éditeurs allemands, ce décalage dans le temps introduit quelques grains de sable dans les rouages. L’un d’eux, qui ne prend pas part à la manifestation, indique : « Certains ont déjà acheté des droits, dans la perspective de cette invitation. Et les ouvrages traduits sont prêts à être commercialisés pour octobre. Sans Canada invité, nous perdrions une partie de nos investissements, en lançant ces titres “dans le vide”. »


Et certains se souviennent que mi-avril, une période de quarantaine de 14 jours était imposée en Allemagne à tous les visiteurs. Des mesures levées pour l’Europe, mais qui inquiètent. « Se rendre en Europe est encore compliqué, pour les Canadiens. S’il faut anticiper des mesures de quarantaine, cela devient irréel », conclut un proche du dossier. « L'idéal serait véritablement un report en 2021, avec cette virtualité pour 2020. »


Reste que Stéphane Dion, ambassadeur du Canada en Allemagne, et son équipe, restent très mobilisés et « croient beaucoup à l’invitation d’honneur ». De même pour le ministre de Patrimoine Canada Steven Guilbault. « Les choses devraient bouger cette semaine, ou en début de semaine prochaine… »


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.