La Foire internationale du livre de Palestine perturbée par le conflit israélo-palestinien

Antoine Oury - 09.05.2018

Edition - International - Foire internationale livre Palestine - israël palestine livres - blocus israelien palestine


La situation géopolitique entre Israël et la Palestine s'invite régulièrement dans le monde de l'édition. Cette fois, c'est la Foire internationale du livre de Palestine qui s'estime victime de la politique d'Israël après un blocus appliqué, selon l'association des éditeurs palestiniens, sur les éditeurs arabes et jordaniens, qui se sont vus refuser l'accès à la Foire.


Palestine
(photo d'illustration, Photo RNW.org, CC BY-ND 2.0)
 

La 11e Foire internationale du livre de Palestine, organisée du 3 au 13 mai, a vu une partie des éditeurs invités à l'événement refoulée à l'entrée par les autorités israéliennes, selon l'association des éditeurs palestiniens. Des éditeurs arabes et jordaniens se seraient vus refuser l'entrée au sein de la Foire, organisée à Ramallah, la capitale administrative de la Palestine.

 

D'après l'agence de presse jordanienne Petra, l'association des éditeurs palestiniens a dénoncé ce blocus comme « une nouvelle étape dans la politique répressive d'Israël vis-à-vis des Palestiniens ». Toujours selon l'association, les ouvrages des éditeurs concernés par ce blocus ont pourtant été acheminés sans problème à la Foire internationale du livre.

 

Environ 500 éditeurs arabes et palestiniens participent chaque année à la Foire internationale du livre, qui s'était cette année choisi comme thème « La Palestine est la patrie et Jérusalem la capitale ». Difficile de dire si ce choix, très polémique dans un contexte où Jérusalem fait l'objet de revendications israéliennes et palestiniennes, peut expliquer la réaction israélienne.

 

Une chaîne humaine de lecteurs à Gaza
contre les violences d'Israël

 

L'association des éditeurs palestiniens souligne qu'elle a toujours travaillé en étroite coopération avec les autorités israéliennes, s'assurant que les demandes de permis étaient toujours convenablement effectuées. « Cette mesure fait partie d'une politique israélienne visant à détruire toutes les tentatives de construire des ponts avec le peuple palestinien », affirme encore l'association professionnelle. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.