La France leader pour les manuels numériques Open Source

Clément Solym - 20.01.2011

Edition - Economie - livres - scolaires - open


Dans un communiqué de presse, l’éditeur indépendant Lelivrescolaire.fr dévoile les résultats d’une étude sur les manuels numériques « open source » (manuels gratuits sur Internet et payant pour leur version papier) en Europe et aux Etats-Unis.

Le verdict : La France est leader sur ce marché mais est rattrapée à grands pas par la Californie.

En France, le pionnier de ce type de ressources est Sesamath, qui détient 15 à 20% du marché des manuels de mathématiques au collège. La version numérique gratuite permet aux élèves de s’exercer en ligne et d’être corrigés par leur professeur. Pour sa part, « lelivrescolaire.com a produit les premiers manuels scolaires d’histoire-géographie et de français (5ème), en open source également »

Le manuel Open source, c’est plus de 25000 exemplaires papier vendus aux collèges français à la rentrée 2011.

Si en France l’arrivée de l’open source est seulement le fruit d’une évolution des marchés, La Californie, quant à elle, a grandement aidé à faire bouger les choses. Dans le contexte de restriction budgétaire, l’état a fait voter une loi en juillet 2009 pour économiser 338 millions de $. Cette loi s’applique aussi aux livres scolaires avec pour idée de ne pas rendre obligatoire l’achat de livres scolaires pour la période 2009/2013.

Dans le même temps, l’état a lancé une opération « Open Source Digital Textbook Initiative » pour proposer des manuels scolaires open source aux établissements scolaires et réduire ainsi les dépenses liées à leur financement. Depuis 2009, les manuels proposés se sont diversifiés et de plus en plus d’acteurs sont rentrés dans l’initiative.

Cette loi a largement favorisé l’essor du manuel numérique open source, si bien que l’éditeur lelivrescolaire.com a décidé de s’installer en Californie pour réaliser un manuel open source de français langue étrangère à destination de l’état californien.

Ces ressources permettent d’enrichir l’enseignement et de propager la connaissance plus rapidement, et ce, à moindres coûts. Alors peut-être serait-il bon que la France reprenne les devants et reste leader sur ce marché…
 

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.