La gentrification new-yorkaise met en danger Penn Books

Julien Helmlinger - 18.03.2015

Edition - Librairies - Penn Books - New York - Appel aux dons


Dans la gare new-yorkaise de Penn Station, Manhattan, la librairie indépendante Penn Books rencontre actuellement des difficultés financières. Fondée en 1962 par Arthur Newman, la boutique avait échappé à la démolition lorsque la gare fut reconstruite, mais la voilà désormais victime du phénomène de gentrification. Via le groupe #SaveNYC, sur Facebook, le propriétaire et petit-fils du fondateur, Craig Newman, en appelle à l'action des internautes

 

Penn Station

CC by 2.0 by Debbie Galant 

 

 

Craig Newman a commencé à travailler dans le magasin de son grand-père en 1978, alors qu'il était âgé de 12 ans. Après que le fondateur soit décédé, en 1992, il a ouvert l'actuelle librairie, toujours dans les murs de Penn Station. La boutique a survécu aux crises financières ayant touché la ville, à l'installation du concurrent Borders sur le site de la gare, mais la hausse du loyer pose problème.

 

Penn Books continue de vendre ses livres, la clientèle n'a pas déserté les lieux, mais la charge de loyer pour sa surface de 120 m² est devenue trop importante et met en doute la viabilité de l'entreprise familiale. Alors que la librairie Posman's a disparu de la gare Grand Central, Craig Newman craint de devoir mettre la clé sous la porte alors que les affaires se sont bien portées pendant 53 ans.

 

En conséquence de quoi le libraire invite ses soutiens à prendre part à l'action de #SaveNYC, afin de donner de la voix contre les effets néfastes de la gentrification à New York.