La Grande guerre vue par les écrivains

Victor De Sepausy - 08.08.2014

Edition - grande - guerre - livres


Alors que la Première Guerre mondiale commence à peine, en août 1914, nombreux sont les grands écrivains qui vont être amenés à poser des mots sur cette horrible réalité qui va en écorcher plus d'un.

                   

Si Alain Fournier disparaît au tout début des combats, sans donc pouvoir délivrer son témoignage, il en va différemment du poète Guillaume Apollinaire qui par ses lettres à Lou et ses Calligrammes parle abondamment de la guerre avant de mourir en 1918.

 

Il faut dire que la Première Guerre mondiale va susciter un très grand nombre de témoignages. On compte en France plus de 300 livres publiés autour de cette tragédie jusqu'en 1929, rapporte L'Express.

 

Auteur d'une anthologie La Grande Guerre des écrivains, l'universitaire Antoine Compagnon distingue trois périodes dans cette production. Il y a les écrits en prise immédiate avec la réalité, comme Le Feu d'Henri Barbusse.

 

Mais, une fois la guerre passée, le grand public se désintéresse de ce sujet et le prix Goncourt 1919 revient à Marcel Proust pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs, alors que Les Croix de bois, de Roland Dorgelès, se retrouve sur la touche. Il faut attendre les années 30 pour voir la guerre revenir dans les esprits, avec le Voyage au bout de la nuit de Céline.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.