La Grèce offre à Lord Byron une journée nationale

Clément Solym - 18.10.2008

Edition - Société - Grèce - Lord - Byron


Une journée de célébration en l'honneur du poète anglais qui est venu braver la guerre et trouver la mort sur le champ de bataille, c'est ce que le gouvernement grec vient de décider pour célébrer le 200e anniversaire de la mort de Lord George Byron.

Ce poète qui vers 1822 partit en Grèce pour lutter aux côtés de la et pour l'indépendance du pays, alors pris sous le joug ottoman, invoquait les batailles de Marathon ou des Thermopyles, et rêvant d'une Grèce qui serait encore libre, avait pris les armes.

Dans les écoles, dans les théâtres, plusieurs manifestations seront organisées pour commémorer le 19 avril 1824, date à laquelle il rendit l'âme à Missolonghi. Plusieurs monuments attestent de la reconnaissance du pays pour son combat, lui dont l'inhumation fut refusée par l'abbaye de Westminster en 1824 et u siècle plus tard encore, par l'évêque Ryle Herbert, qui l'avait accusé « d'outrage à la loi divine de Notre Seigneur ».

Aujourd'hui, on trouver cependant une plaque commémorative à son nom dans l'abbaye. Sans démolir le mythe du poète guerrier, il faut cependant rendre à Byron que son épopée en Grèce s'acheva avec le triste sentiment que les Grecvs étaient passablement divisés durant ce conflit. Il fut surtout un mécène de la guerre en dotant la flotte d'une somme importante pour son entretien.