Stephen King, et le massacre de Charleston

Clément Solym - 19.06.2015

Edition - International - Stephen King - armes feu - fusillade massacre


Une fois encore, le romancier Stephen King prend les armes pour tirer à boulets rouges. Si les balles sont plutôt des gazouillis, depuis Twitter, l’impact n’est pas moins violent, et retentissant. C’est que le massacre de Charleston pèse lourd dans les esprits. 

 

Publicité Stephen King Mr Mercedes Albin Michel

Sauf que là, ce n'est pas de la fiction... ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

L’engagement du King contre les armes à feu ne date pas d’hier. Et en avril 2013, il donnait une fois de plus à l’association de lutte pour un contrôle de la présence d’armes aux États-Unis.

 

Pour King, « les armes automatiques et semi-automatiques sont des armes de destruction massive. Quand des farfelus veulent faire la guerre aux gens qui ne sont pas armés ou pas préparés, ils utilisent des armes de ce genre.

 

Je n’ai rien contre les propriétaires d’armes à feu, les chasseurs ou les tireurs sportifs, mais les armes semi-automatiques n’ont que deux buts. L’un est que leur possesseur puisse les prendre pour se rendre sur un champ de tir et crier, tout excités, YEAAAAH, puis tirer jusqu’à ce que de la fumée s’échappe du barillet. L’autre – la seule autre – c’est de tuer des gens. »

 

Et avec cette perspective, le massacre de Charleston, en Caroline du Sud, qui a fait neuf victimes, l’intervention du romancier est explosive. Il salue ainsi « les esprits fièrement obtus », qui revendiquent une liberté de port d’arme à tout crin. 

 

 

 

 

Et il frappe encore 

 

 

 

Si le stand de tir américain est donc toujours ouvert, le King rappelle donc que les décès par armes ont dépassé les accidents mortels en voiture. « Vous ne pouvez pas mettre une ceinture de sécurité sur une arme semi-automatique. » Et pour cause... 

 

Dans la tuerie de Charleston, six femmes et trois hommes ont été tués dans l’Église méthodiste Emanuel. Repéré par des caméras de sécurité le responsable de la fusillade, Dylann Roof, a été arrêté. 

 

En 2013, King avait également appelé à une interdiction sur le territoire américain des armes automatiques et semi-automatiques, après une autre fusillade intervenue dans une école élémentaire. « Les armes d’assaut resteront facilement accessibles aux gens fous, tant que les puissantes forces pro-armes de ce pays ne décideront pas d’un revirement significatif », expliquait-il.


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre : policier &...
Total pages : 480
Traducteur : nadine gassié(
ISBN : 9782226314680

Mr Mercedes

de Stephen King

« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait… La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait! » Midwest 2009. Un salon de l'emploi. Dans l’aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris. Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de chœur,   Stephen King démontre une fois encore son époustouflant  talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.

J'achète ce livre grand format à 23.49 €

J'achète ce livre numérique à 15.99 €