La Haute-Normandie se met en quatre pour les indépendants

Clément Solym - 03.01.2013

Edition - Economie - fonds d'aide - librairies indépendantes - édition indépendante


Dans le cadre de la politique de soutien aux librairies, la Direction régionale des Affaires culturelles et la Région Haute-Normandie annoncent qu'elles vont signer un protocole d'accord autour d'un fonds d'aide à l'édition et à la librairie indépendante. Ce protocole n'est pas encore signé, mais entrera en vigueur dans les premiers temps de l'année 2013.

 

 

Haute-Normandie

La Haute-Normandie, à croquer

Pierre Marcel, (CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Le FAE, ou Fonds d'Aide à l'Edition régionale, qui avait été créé en 2009 va être abandonné, au profit « d'un dispositif plus large », assure l'Agence régionale du livre et de la Lecture, qui est l'opérateur de ce protocole. 

 

État et Région iront main dans la main, en apportant chacun 50.000 € annuellement, pour « contribuer à préserver le secteur de l'édition et de la librairie indépendante », explique l'ARL. 

 

Concrètement, ce fonds permettra aux éditeurs de supporter la publication d'un titre, mais également, et l'innovation porte sur ce point, d'une collection. Toutefois, les projets soutenus seront plus largement envisagés. 

 

Ainsi, pourront être aidées des « actions de formation, démarches exceptionnelles de promotion (réalisation d'un catalogue, création d'un site Internet), participation à des salons hors région, investissement en matériel informatique, mise en œuvre de projets éditoriaux lourds, notamment numériques ou multimédias, rachat du catalogue d'une autre maison ». 

 

Les éditeurs en dehors de la région pourront également en profiter, dans une limite de un titre par an, et aux conditions expresses que l'auteur soit résidant de Haute-Normandie, ou que le sujet prenne place dans ce territoire. 

 

Pour les libraires, le fonds servira pour « création ou reprise d'un commerce, modernisation (locaux, informatisation, outils de gestion), développement du fonds, animation ou vente de contenus numériques, là aussi le champ est large ». Les dossiers présentés à l'ARL seront examinés mensuellement par l'Agence.

 

 

A lire =>

Des aides pour les libraires de Bretagne

Fonds de soutien aux libraires : entre aide et béquille