Publibook rejoint Edilivre : "Une offre d'éditeurs complémentaires"

Antoine Oury - 01.09.2015

Edition - Les maisons - Edilivre - Publibook - AParis


La holding AParis, propriétaire de la maison d'édition Edilivre, vient d'ajouter la société Publibook à son portefeuille, ainsi que ses différentes marques, Publibook, Société des Écrivains, Mon Petit Éditeur et Connaissance & Savoirs. Jusqu'à présent filiale du groupe Petit Futé, Publibook fait dans l'édition à compte d'auteurs et permettra d'étendre le champ d'activité d'Edilivre.

 

 

Réunies, les deux sociétés représentent 5 millions € de chiffre d'affaires annuels, soit entre 3 et 3,5 millions € pour Edilivre et 1,5 million €, environ, pour Publibook, nous précise David Stut, directeur général du groupe AParis et nouveau président de Publibook. « Les discussions ont démarré l'année dernière, et il s'agit d'un véritable rapprochement : nous n'allons pas supprimer la marque, ni le catalogue », précise David Stut.

 

L'acquisition permettra de constituer un portfolio de marques et de maisons, pour autant d'offres à destination des écrivains amateurs. « Il y aura bien entendu une direction centrale, mais pas de fusion des équipes : nous souhaitons conserver une offre d'éditeurs en ligne complémentaires : Connaissances & Savoirs s'adresse à la communauté scientifique, Société des Écrivains est plus tourné vers le participatif, Mon Petit Éditeur fait du compte d'éditeur... »

 

L'objectif, à terme, est de se rapprocher des services d'un Author Solutions, groupe détenu par Penguin Random House, un des plus importants éditeurs mondiaux. Groupe qui s'est récemment retrouvé au tribunal, attaqué par des auteurs pour des offres mensongères. « De mon point de vue, pour éviter ce genre de situation, il faut continuer à faire ce que l'on fait : dire la vérité aux auteurs sur ce l'on offre, même si ces derniers ne sont pas bêtes, et viennent chercher nos services en connaissance de cause », estime David Stut.

 

La holding AParis, qui détient Edilivre, a été fondée en 2000 et est devenue groupe d'édition en 2007-2008. Son actuel président est l'investisseur Philippe Der Megreditchian.

 

Le rapprochement des deux sociétés permettra également, à terme, de faire baisser les tarifs des différents services proposés par les maisons du groupe, tout en les améliorant : « Lors des négociations avec notre imprimeur, cette force de frappe nous permettra d'obtenir de meilleurs prix. Nous sommes déjà en train d'optimiser nos interfaces techniques, avec la volonté de proposer un meilleur accompagnement », termine David Stut.