La journaliste suédoise qui fut maîtresse de François Mitterrand

Clément Solym - 17.08.2012

Edition - International - François Mitterrand - maîtresse - Christina Forsne


Journaliste correspondante à Paris, la Suédoise Christina Forsne, âgée de 64 ans, vient de compléter quelques souvenirs qu'elle avait pourtant couchés sur le papier en 1997. Elle publiait alors chez Seuil un ouvrage racontant François Mitterrand. Du temps où ce dernier était président de la République, et même avant. Celle qui fut « l'amie secrète », ainsi que Paris Match l'a surnommée, dévoile dans un entretien inédit, un nouvel ensemble de souvenirs.

 

Elle s'est ainsi épanchée chez Aftonbladet, journal de Suède, pour apporter quelques précisions qui avaient été omises, manifestement, lors de la parution du livre. Trop sensible, alors que le président venait de mourir, probablement. La journaliste, maîtresse de François Mitterrand, raconte tout. Et même le reste. 

 

 

 

Une première rencontre alors que l'homme n'était pas encore président, en 1979, alors qu'âgé de 63 ans, il était à la tête du parti socialiste. Puis en Palestine, où quelque temps plus tard, ils se disputent tous deux sur la question israélo-palestienne. Mais Mitterrand ne manque pas de lui proposer un déjeuner, à l'occasion d'un prochain passage sur Paris. 

 

Et puis, en juillet 1980, il commence une cour, pour séduire la journaliste. « Il m'a dit à plusieurs reprises que j'étais son véritable amour », précise-t-elle. Pourtant, il il avait déjà ce mariage avec Daniele Gouze et deux fils, puis il y aura Anne Pingeot, et la naissance de Mazarine en 1974. Après tout, l'homme n'en était pas à son coup d'essai. 

 

Un dîner à Paris, puis une relation qui s'installe, jusqu'en mai 1981, et l'élection à la présidence. La veille, tous deux étaient ensemble. Le lendemain, il se retrouveront. Aujourd'hui, elle a conservé des bandes sonores où elle retrouve la voix de François, pour se souvenir. 

 

Un jour où, président, il dut se déplacer au Congo, Christina couvrait l'événement : Danielle Gouze refusa de venir. L'épouse légitime était parfaitement au courant de leur relation. 

 

En 1997, elle avait publié un premier ouvrage, François. 

Jamais je n'ai pensé que j'écrirais ce livre. Je n'avais ni l'intention ni même le désir de l'écrire. J'ai été très proche du président François Mitterrand. Pendant de longues années, nous nous sommes parlé presque quotidiennement. De quoi attiser la curiosité des voraces. Ecrire un livre, témoigner, raconter ces années d'amitié, c'était rendre plus pénible encore cette interminable traque.

Pourtant, j'ai changé d'avis.

Pourquoi ai-je donc, malgré tout, jeté ces souvenirs sur le papier ? Parce que j'ai lu une bonne partie des livres qui ont envahi les devantures des libraires avant même que la France n'enterre son président. Et ces livres n'évoquaient pas l'homme que j'avais connu... Ce livre n'est pas une biographie, encore moins une analyse politique. J'ai seulement essayé d'esquisser l'image d'un homme, m'aidant de mes souvenirs, fragments épars d'une si longue amitié. Modestement, j'ai voulu, par souci de vérité et par respect pour François, ajouter une pièce au puzzle que constitue chaque être humain. 

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.