La langue de Molière, peut-être, mais pas ses pièces

Clément Solym - 14.03.2011

Edition - Société - theatre - corneille - moliere


Cachez-moi cette imposture que le peuple français ne saurait voir ! Des chercheurs russes viennent de mettre à mal l'expression consacrée « la langue de Molière », pour désigner le français. En effet, le dramaturge ne serait pas l'auteur de ses pièces. Fictre !

Mikhail Marusenko et Elena Rodionova qui travaillent à la faculté de Saint-Pétersbourg ont passé au crible fin les pièces versifiées de Molière pour en conclure que ce serait bien à Corneille qu'il faut les attribuer. Et la preuve vient par les maths, qui démontrent, implacablement, puisque mathématiquement, qu'« à 95 %, six pièces de Molière sur treize peuvent être attribuées à Corneille », estiment les deux chercheurs. (via Sciences et avenir)

Une cinquantaine d'éléments étaient pris en compte pour parvenir à cette conclusion. Interrogé, Georges Forestier, qui enseigne à La Sorbonne : « Les Russes, comme Dominique Labbé, instruisent à charge. Ils prennent pour hypothèse que Molière n’a pas écrit ses pièces. Mais ils ne comparent pas à beaucoup d’autres auteurs, ou mieux à des auteurs antérieurs ou postérieurs aux deux dramaturges. »

Alors que faut-il en conclure ? La proximité lexicale, grammaticale, voire syntaxique permet-elle de conclure que Molière n'a pas écrit ses pièces ? Que Corneille en serait le géniteur ?

Ou bien que les deux hommes appartenaient au même siècle et qu'il est envisageable de trouver des similitudes de ce fait ?

N'oublions pas que la thèse avait déjà été défendue l'an passé, Denis Boissier, instigateur du site Corneille-Molière, qui désire mettre fin à l'imposture. « Il s'agit de réhabiliter le génie de Corneille, qui versifiait avec une rapidité stupéfiante, et dont on méconnaît le tempérament secret et mystificateur », expliquait-il. (via l'Express)

Il avait d'ailleurs publié un ouvrage à charge : « Corneille est toujours présent aux étapes décisives de la carrière de Molière, ce qu'occultent les biographies officielles. » (L'Affaire Molière aux éditions Jean-Cyrille Godefroy, 2004)

Via @Babelio


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.