medias

La lecture d'ebooks libres de droits facturée à la minute dans certaines prisons

Camille Cado - 09.12.2019

Edition - Société - prison livres usa - prison censure livre - ebook prison Virginie-Occidentale


Si dans de nombreuses prisons des États-Unis, l'accès aux livres s'avère assez difficile, les détenus de l'État de Virginie-Occidentale pourraient se réjouir de disposer gratuitement de tablettes numériques pour lire. Sauf que voilà, les titres sont payants à la minute, alors même qu'ils appartiennent au domaine public...

Free photos - pixabay license

En vertu d'un contrat récemment conclu entre le Département de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion de Virginie-Occidentale (WVDCR) et Global Tel Link (GTL) fournisseur de tablettes dans 10 prisons de l'Etat, la lecture d'ebooks est désormais facturée à la minute pour les détenus.

Et ce, alors même que les ouvrages sont tous libres de droits. « Ils appartiennent tous au Projet Gutenberg, une bibliothèque en ligne qui dispose de plus de 60 000 titres à télécharger gratuitement » précise le site d'informations Reason

Si pour le Département de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion de Virginie-Occidentale (WVDCR), ces tablettes sont une bonne chose, notamment parce qu'elles permettent un accès privilégié à des ressources éducatives, pour Appalachian Prison Book Project, une association caritative qui offre des livres aux détenus, la nouvelle est délirante. 

« Si vous interrompez votre lecture pour réfléchir, cela vous coûtera très cher. Et puis si vous voulez relire un livre, il faudra payer une nouvelle fois votre lecture ! » s'étonne Katy Ryan, représentante de l'association.

« Le tarif à la minute apportera beaucoup plus de bénéfices que la vente d'un ebook entier, car le coût de lecture d'un livre dépasse de loin le coût d'achat d'un livre. En plus, Ce nouveau dispositif est particulièrement inégalitaire pour ceux qui lisent plus lentement ou pour les personnes atteintes de dyslexie ».
 

66 heures de travail pour lire 1984 de George Orwell

Selon le contrat, signé le 25 février dernier, les coûts ne sont pas les mêmes selon l'utilisation des détenus. Pour écouter de la musique, avoir accès à des jeux, ou encore lire des ebooks, cela coûte 0,05 $ par minute. Pour utiliser la messagerie vidéo, il faut compter 0,25 $ la minute. Et enfin, l'envoi d'un message avec une photo s'échelonne à 0,50 $.

Si Greg Newby, PDG du Project Gutenberg Literary Archive Foundation, s'est dit « heureux de voir que les prisonniers aient moins à payer pour l’accès aux livres que pour les autres contenus », il qualifie ce nouveau contrat « d'une grande tristesse ». « Je préfèrerais grandement que ce soit entièrement gratuit. »

Selon une étude de la Prison Policy Initiative, les salaires des détenus à emplois réguliers dans les prisons de Virginie-Occidentale varient entre 0,04 $ et 0,58 $ de l'heure. « En prenant la moyenne (0,30 $ de l'heure), une personne doit travailler pendant 66 heures pour gagner suffisamment pour lire un livre comme 1984 » explique de nouveau l'association Appalachian Prison Book Project.
 

États-Unis : l'État de l'Ohio interdit
l'envoi de livres d'occasion en prison


D'autant plus que « ces tarifs peuvent en réalité représenter des frais minimums » puisque le contrat stipule que « Global Tel Link peut à tout moment modifier les prix ». L'association affirme également que selon le contrat, le Département de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion de Virginie-Occidentale (WVDCR) touchera 5% de commission sur tous les revenus générés.

Un porte-parole du WVDCR a déclaré à Reason qu'aucun détenu n'était obligé d'utiliser les tablettes. Il a ajouté que la commission de 5% sera ensuite reversée aux détenus pour qu'ils puissent « payer la télévision ou organiser des visites en famille ». 

Le contrat est disponible à cette adresse, en anglais. 




Commentaires
Les gens devrait éviter de s'enrichir sur le dos d'autrui. Le libre accès aux savoir est un concept très important qui devrais être appliquer même à des prisonniers. C'est vraiment triste que les gens ne le comprenne pas.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.