Les Allemandes incapables de s'endormir avec un livre en main

Antoine Oury - 07.10.2015

Edition - Société - Allemagne - lecture sexe - conjoint lit sommeil


La Fédération des libraires et des éditeurs allemands paye la champagne, à quelques jours de la Foire du Livre de Francfort : la lecture a vaincu l’amour. D’après un sondage mené en mai 2015 auprès de 5000 Allemands âgés de 14 ans et plus, le livre — papier ou numérique — est le premier responsable des nuits blanches, devant la télévision et... la douce moitié.​

 

C'est l'heure du dodo

(Stéfan, CC BY-SA 2.0)

 

 

Plus de la moitié des Allemandes, selon les résultats du sondage mené auprès d'un échantillon représentatif de la population, resteraient accrochées à leur livre toute la nuit : 53,8 % d'entre elles le placent en tête des meilleurs moyens de rester éveillées. Même effet pour les hommes, qui ne sont toutefois que 36 % à le placer en haut du podium.

 

Sans distinction de sexe, près de la moitié des Allemands (45,1 %) prennent un livre pour ne pas piquer du nez. Devant la télévision, qui pointe seulement à 30,1 %, et le conjoint/e. Le téléphone (18,8 %), un animal (12,3 %) et s’affamer suivent (9,7 %).

 

L’association s’étonne, mais se réjouit que le livre reste en tête de ce classement pour la tranche d’âge 20-29 ans, contrairement aux idées reçues, à 46,4 %. Les 50-59 ans, à titre de comparaison, ne sont que 41,4 % à désigner le livre comme le parfait anti-somnifère. Et c’est moins cher et plus sain que le speed.