medias

La lecture, un loisir très apprécié des Algériens, surtout la fiction

Antoine Oury - 16.11.2018

Edition - International - algerie lecture - centre national livre algerie - livre lecture algerie


Le Centre national du Livre, en Algérie, s'est lancé dans un vaste sondage mené auprès d'un millier de personnes pour les interroger sur leurs relations et habitudes avec la lecture. Il en ressort, première bonne nouvelle, que 95,6 % des interrogés aiment la lecture : les résultats complets de cette étude seront publiés au cours de l'année prochaine.


111003 Algiers Book Fair honours 'Arab Spring' | معرض الكتاب في الجزائر يحتفي بالربيع العربي | Le Printemps arabe, invité d’honneur du Salon du livre d'Alger
(photo d'illustration, Magharebia, CC BY 2.0)


 

1000 personnes, résidant dans dix wilayas — régions administratives de l'Algérie — ont été interrogées dans le cadre de cette étude, dont les premiers résultats ont été dévoilés à Alger en début de semaine. La quasi-totalité des personnes de 15 à 65 ans (95,6 %), qui forment un échantillon représentatif de la population algérienne, a déclaré « aimer la lecture ».

 

La fiction sort largement en tête dans le palmarès des différents genres d'ouvrages préférés : « 52 % des sondés lisent des contes, des nouvelles et des romans », tandis que 46 % d’entre eux s’intéressent aux ouvrages scientifiques et 24 % seulement aux livres d’histoire, rapporte l'agence Algérie Presse Service. 68 % des personnes sondées lisent en arabe, contre 41,6 % en français et 12,7 % en anglais.

 

Le manque d'ouvrages en langue amazighe a été identifié : les locuteurs berbères, présents dans une vaste aire géographique qui comprend l'Algérie, sont donc dans l'impossibilité de trouver des ouvrages traduits. 

 

Enfin, 90 % des sondés ont indiqué préférer le livre imprimé au livre numérique, a annoncé le Centre national du Livre.

 

Le sondage national se poursuivra dans toute l'Algérie au cours des prochains mois, a précisé le ministre de la Culture algérien Azzedine Mihoubi, et permettra de cerner le rapport des Algériens au livre et à la lecture. Une rencontre interprofessionnelle avec le ministère, réunissant éditeurs, direction du livre et de la lecture publique au ministère de la Culture, Centre national du livre et les deux syndicats du livre, devrait permettre de faire émerger de nouvelles mesures portant sur le marché de l'édition en Algérie.

 

 

Le gouvernement a aussi répondu aux inquiétudes portant sur la fermeture de plusieurs bibliothèques en annonçant que « le principe de service public » serait consacré par plusieurs ministères, dont le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire et celui du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.




Commentaires
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.