La lettre d'un instituteur qui refuse de se plier aux nouvelles réformes

Clément Solym - 18.11.2008

Edition - Société - lettre - instituteur - refus


Dans une longue lettre argumentée, un instituteur de Haute Garonne explique les raisons qui le poussent à ne pas suivre les dernières volontés du ministère de l’Education concernant le primaire. Adressée à son inspecteur, la missive porte bien plus loin ses mots. Le constat est sans appel.

Face à une concertation absente, des réformes qui ne jouent que sur la communication sans se soucier du terrain, l’instituteur rigoureux et professionnel estime être en devoir de résister au démantèlement progressif d’un système, certes faillible, mais qui donne cependant des résultats positifs.

Convoqué par sa hiérarchie, l’instituteur a dû s’expliquer sur ses positions. Il est actuellement en attente de nouvelles rencontres avec ses supérieurs. Mais, dans le même temps, son appel fait grand bruit et la lettre circule partout sur Internet. Vous pouvez la retrouver dans son intégralité sur le site du Grand Soir.