La librairie Borderlands Books ferme ses portes à San Francisco

Julien Helmlinger - 17.02.2015

Edition - Librairies - Borderlands Books - San Francisco - Problèmes financiers


Cette semaine, la librairie Borderlands Books basée à San Francisco, Californie, a annoncé fermer ses portes au plus tard le 31 mars 2015, en raison de l'augmentation du salaire horaire minimum local. D'après une loi votée en novembre dernier, celui-ci est passé de 10,74 à 11,05 $ début janvier, la prochaine hausse en mai le portera à 12,25 $, et il atteindra 15 $ d'ici 2018. Ensuite, il devrait être ajusté en fonction de l'inflation.

 

 

Photo via Change.org

 

 

Son propriétaire Alan Beatts explique que l'enseigne devait déjà faire face à plusieurs défis et que la hausse du salaire minimum aura été celle de trop. Il fallait notamment rivaliser avec la concurrence des détaillants en ligne, compter avec une popularité accrue de l'ebook et autres retombés de la récession.

 

Sur le site web de la librairie ont peut désormais lire : « Bien que nous tous au sein de Borderlands soutenons en principe le concept de salaire minimum, et que nous pensons que cette nouvelle loi sera possiblement bonne pour San Francisco, Borderlands Books telle qu'elle existe n'est pas une entreprise financièrement viable si sujette à ce salaire minimum. »

 

L'année dernière fut économiquement la plus profitable pour la librairie, passée sans contracter de dettes et en faisant des profits. Mais la hausse de salaire représente 39 % de la masse salariale du moment, et la boutique devrait augmenter ses ventes de 20 % afin de pouvoir l'amortir.

 

L'employeur a toutefois invité la communauté des lecteurs à leur soumettre des suggestions le 12 février dernier, dans le cas où une alternative viable aurait échappé à Borderlands Books. Par ailleurs, l'un des 6 employés de la librairie a lancé une pétition en ligne, visant à sauver le navire.