La librairie de best-sellers Amazon Books vient d'ouvrir à New York

Bouder Robin - 26.05.2017

Edition - International - librairie amazon books - amazon books new york - amazon librairie physique


Amazon a ouvert jeudi 25 mai une nouvelle librairie à New York : Amazon Books. Première librairie physique de la firme dans la Big Apple, il s'agit aussi de la plus grande. Reproduisant en tout point le système d'achat sur Amazon.com, elle propose à la vente les produits les plus populaires et les mieux notés.




 

Une librairie comme les autres ? Que nenni ! Avec sa librairie située dans le Columbus Circle, Amazon tente avant tout de reproduire l'expérience des internautes sur Amazon.com : le visiteur y trouvera environ 3000 livres de toutes sortes rangés par thème ou par popularité, avec sous chacun la fameuse note sur 5 que l'on retrouve sur le site.

Mieux encore, à l'image de la plateforme en ligne, certains produits sont organisés par groupes de livres régulièrement achetés ensemble. Pas folle, la firme ne propose dans sa librairie que des ouvrages ayant reçu plus de 4 étoiles sur 5...
 

Jennifer Cast, vice-présidente d'Amazon Books, explique que la librairie poursuit un objectif quelque peu différent de la plateforme en ligne. Alors que les clients ont tendance à rechercher sur Amazon.com des produits dont ils ont déjà entendu parler, la librairie physique invite le lecteur à en découvrir toute une gamme, qu'il pourra feuilleter plus facilement.
 

Amazon Charts : enfin un classement best-sellers qui sert à quelque chose ?


Amazon donne à ses clients de nouvelles façons d'acheter, en leur offrant plus d'information et de flexibilité, selon Cast. Les visiteurs seront notamment récompensés s'ils s'inscrivent à Amazon Prime, le service d'abonnement en ligne de la marque. Tout comme sur internet, ces derniers bénéficieront de réductions en librairie en utilisant l'application Prime et scannant leur produit en boutique. Bien entendu, la librairie possède également une section dédiée à ses produits électroniques, dont les liseuses Kindle et l'assistant connecté Echo.
 

Les éditeurs, en revanche, ne voient pas l'ouverture de cette librairie d'un très bon œil. Ils jugent que, si de plus en plus de livres sont disponibles sur la plateforme, Amazon choisit de ne mettre en avant que les plus populaires, laissant dans l'ombre des tas d'auteurs méritants et ne prenant aucun risque. Jennifer Cast défend le point de vue de l'entreprise en expliquant que la boutique représente parfaitement son credo. « Nous laissons nos clients s'exprimer », déclare-t-elle ainsi.

 

La France veut libérer les livres numériques de l'emprise d'Amazon
 

Rien n'est laissé au hasard, pas même le lieu : si la boutique se situe dans le Columbus Circle, place touristique très fréquentée de Manhattan, c'est que c'est là que sont effectués le plus d'achats de livres, et que l'on trouve le plus de possesseurs de Kindle et de membres d'Amazon Premium.
 

New York devrait accueillir un deuxième Amazon Books prochainement, mais la firme voit plus loin que des librairies : elle prévoit d'ouvrir des épiceries et des boutiques de dépannage. Elle fait bien de miser sur l'ouverture de nouveaux stores, puisque les boutiques physiques ont de plus en plus tendance à fermer leurs portes pour se virtualiser.

L'analyste Naved Khan explique que cette année, le nombre de fermetures de magasins est 2 fois plus élevé que l'an dernier, ce dont Amazon pourrait tirer avantage...

Via CNBC