La librairie francophone du Centre à Ottawa ferme

Laure Besnier - 14.03.2018

Edition - Librairies - Ottawa Canada Librairie - Fermeture Vente Librairie - Francophonie Danger


Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP) a annoncé la fermeture de la Librairie du Centre à Ottawa pour le 23 mars à venir. Selon son directeur général, la diminution de demandes de services – d'ouvrages imprimés – en serait la cause. Une décision qui inquiète les associations et les librairies francophones ontariennes

 

crédit : Librairie du Centre, Ottawa


 

« Avec le numérique qui est aussi à nos portes, on fait de plus en plus de ressources pédagogiques en version numérique qu’on offre gratuitement aux écoles de langue française, donc beaucoup moins de ressources imprimées à vendre » résume le directeur général du CFORP, Claude Deschamps, pour Radio-Canada. 

 

En effet, le CFORP gère la librairie du Centre, rue Donald, dans le secteur d’Overbrook. Celle-ci avait été fondée en 1992. Le CFORP y réinvestissait tous les profits des ventes dans la production de nouvelles ressources pédagogiques destinées aux écoles de langue française.

On y trouvait ainsi des titres des Éditions CFORP, en plus de ceux de plus de 3000 maisons d’édition, des jeux éducatifs, des magazines et des cartes de souhaits, des CD et DVD en français ainsi qu'une sélection en littérature canadienne-française. 

 

Selon un communiqué, l’organisme étant « à l’écoute des besoins du milieu scolaire en matière de ressources numériques, force est de constater que ses besoins ont évolué, de sorte que les demandes de services concernant la Librairie ont diminué significativement ».

 

La librairie du Centre faisait pourtant partie des trois librairies francophones de la capitale. Elle entraîne, avec sa fermeture, la perte de quatre emplois. Une vente avant liquidation a déjà commencé et se terminera le 23 mars prochain. Une réduction de 80 % sur toute la marchandise est en cours, à l'exception des ressources du CFORP. 
 



À noter qu'en juin 2016, la Librairie du Centre de Sudbury (au nord de l'Ontario, province où se situe Ottawa) avait déjà dû être fermée. 

 

Malgré la fermeture de son magasin, le CFORP continuera tout de même à produire et à vendre des ressources pédagogiques. « Comme librairie et comme centre franco-ontarien, on est un organisme sans but lucratif, donc on se doit chaque année de soumettre des budgets qui sont équilibrés », explique Claude Deschamps. 

 

Soukaina Boutiyeb, la présidente de l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO), se désole : « c’est une place pour promouvoir nos artistes locaux, nos écrivains locaux, ce sont des milieux qui permettent d’avoir une vie culturelle », décrivant ainsi l’autre fonction de la librairie. 

 

Cette décision inquiète aussi les deux autres librairies francophones de la ville. Normand Savard, le propriétaire de la plus vieille boutique, Le coin du livre — elle existe depuis plus d’une cinquantaine d’années — insiste : « J'y tiens à ma librairie, pour elle, pour les Francos-Ontariens. […] C’est l’un après l’autre, on disparaît. »

 

D’aucuns avancent que l’Ontario devrait, à la manière de la loi du livre du Québec, obliger les institutions scolaires à acheter leurs livres dans les librairies franco-ontariennes. 


Via Radio-Canada
 

Retrouver toute l’actualité de la librairie francophone dans le monde




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.