La librairie Grangier de Dijon ferme... avant son rachat

Clément Solym - 17.05.2012

Edition - Librairies - librairie Grangier - Dijon - fermeture


Depuis plusieurs mois, les clients avaient été avertis que l'établissement allait être vendu. Hier, c'était seulement la confirmation : la librairie Grangier fermait à 19h, définitivement. Mais comme le phoenix, elle va renaître de ses cendres. Enfin, devrait. 

 

Selon Le bien public, une petite période de travaux devrait intervenir, mais Christophe Fressy, le directeur assure : « Rien n'est encore acté : ça devrait se faire la semaine prochaine. Mais oui, a priori, nous sommes rachetés, et racheté par un libraire indépendant. Une très grosse librairie de l'Ouest de la France. »

 

La difficulté, c'est le stock, qu'il va falloir intégralement renvoyer, et quelque 80.000 références, représentant 120.000 ouvrages, reviendront dans la nouvelle librairie. Le repreneur, manifestement, ne souhaitait pas racheter le fond. Des aménagements sont prévus, pour mieux accueillir les auteurs, et organiser des rendez-vous différents.

 

La librairie compte une vingtaine de salariés, qui ont été recrutés au fil des neuf dernières années, lorsque la librairie a ouvert, à la place d'un ancien cinéma. 

 

Si l'on entend crier 'Vive les Bretons', on n'ose pas vraiment prononcer le nom du repreneur...

 

 

 

Dans tous les cas, la date de réouverture n'a toujours pas été donnée.