La librairie La Hune quitte Saint-Germain pour Saint-Germain

Clément Solym - 30.04.2012

Edition - Librairies - Flammarion - librairie - La Hune


Le groupe Flammarion qui possède trois librairies annonce que l'une d'entre elles va déménager. À compter du 2 mai, La Hune spécialisée dans les domaines de la Littérature, des Sciences humaines et des Beaux Arts sera installée Place Saint-Germain-des-Prés. Elle quitte donc le numéro 170 du boulevard du même nom, pour le 18, rue de l'Abbaye.

 

La Hune, fondée en 1944 par Bernard Gheebrandt, était originellement une galerie-librairie. C'est à partir de 1975 qu'elle évoluera pour devenir une librairie à part entière. Elle porte aujourd'hui une certaine dimension représentant « une institution culturelle unique ancrée profondément dans la vie du quartier ». Le fondateur de l'établissement est décédé en août 2010, et aujourd'hui, Olivier Place, Directeur des Librairies Flammarion assure la direction de l'établissement, à la suite de

Dominique Cara-Brighini, et en attendant que l'on recrute son (ou sa) remplaçant(e).

 

 

 

Avec ce déménagement, le Groupe Flammarion évoque « un investissement important » qui « s'inscrit dans le cadre d'un projet stratégique », par lequel Flammarion souhaite : 

  • redonner un nouvel élan à la librairie ; 
  • développer son chiffre d'affaires et sa rentabilité ; 
  • préserver son identité tout en modernisant son image ; 
  • redevenir la librairie de référence de Saint-Germain-des-Prés. 

En outre, le nouveau lieu d'accueil de la librairie conservera « l'opportunité de préserver son ancrage historique à Saint-Germain-des-Prés, à deux pas de son emplacement actuel.

 

En s'installant dans les locaux autrefois occupés par le Divan, La Hune, grâce à la volonté du Maire de Paris et au soutien de la Mairie du 6ème arrondissement, peut conserver une clientèle qu'elle a su fidéliser, tout en offrant une visibilité exceptionnelle, une surface fonctionnelle plus importante, un lieu plus moderne, attractif et spacieux, des espaces d'accueil plus grands et de meilleures conditions de travail pour ses libraires ».

 

Les trois autres établissements du groupe sont Flammarion Centre Pompidou Paris, Metz et La Hune, et se retrouvent  respectivement dans l'enceinte des Centres Pompidou et en plein cœur de Saint Germain des Prés. La Hune est devenue l'un des domaines d'attribution d'Olivier Randon, directrice Opérations du groupe Flammarion. (voir notre actualitté)

 

Le pourquoi du comment

 

Le départ de la Hune avait été dévoilé en février 2011, mais demeurait sous le regard de la Ville de paris, qui restait la condition sine qua non. L'un des enjeux concernait cependant un atout fort pour l'établissement, à savoir l'autorisation d'ouverture dominicale, donnée du fait de l'emplacement en périmètre touristique. Et sans cette garantie, La Hune n'aurait probablement pas validé ce déménagement.

 

Et comme l'emplacement précédemment occupé par Le Divan, une boutique Dior, ne disposait pas de cette autorisation, il fallait donc attendre une dérogation pour la librairie. Une décision que le maire du Vie arrondissement, Jean-Pierre Lecoq, souhaitait, mais qu'il fallait encore pouvoir plaider.

 

Mais comme toutes les librairies, La Hune faisait aussi face à des questions de loyer, alors qu'elle était propriétaire de l'actuel emplacement. Un bail revu à la baisse devenait impératif pour l'établissement. Or, puisque dans son communiqué, Flammarion salue l'intervention du maire du VIe, tout porte à croire que les conditions ont été remplies. 

 

En parallèle, notons que l'établissement de Louis Vuitton va manifestement prendre la place de La Hune.

 

Flammarion précise toutefois à ActuaLitté : « La ville de Paris a soutenu le projet depuis le début et nous a accompagnés dans toutes les démarches administratives. La Hune continuera à être ouverte le dimanche, et ce, dès le dimanche 6 mai prochain. »