La librairie numérique de Tesco, sans repreneur, ferme ses portes

Antoine Oury - 26.01.2015

Edition - Librairies - Blinkbox Books Tesco - librairie numérique - Waterstones repreneur


Le destin de la librairie numérique Blinkbox Books est visiblement scellé : achetée en 2012 par la chaîne britannique de supermarchés Tesco, la plateforme Blinkbox devait lui permettre d'investir sur le terrain de la culture au format numérique. En octobre 2014, un scandale financier conduisait la société à annoncer la fermeture prochaine du service. Waterstones s'était manifesté comme un repreneur intéressé de la partie librairie numérique.

 


blinkbox Books, capture d'écran de la page d'accueil

 

 

James Daunt, le directeur général de la chaîne de librairies Waterstones, avait lui-même fait part de l'intérêt pour Blinkbox Books : « Une des choses qui nous manque pour la lecture numérique, c'est que nous ne savons pas ce que nos clients lisent et comment ils le lisent. Nous ne pouvons accéder à l'intérêt commercial de vendre en numérique, mais aussi de ce que nos lecteurs découvrent en numérique. » Il qualifiait même l'interface de Waterstones pour la vente d'ebooks d'« antiquité »...

 

Une technologie obsolète avec laquelle il faudra compenser pour quelques temps encore, apparemment, puisque Waterstones ne rachètera pas Blinkbox Books, « en l'absence d'accord satisfaisant ». Soixante personnes sont concernées par la fermeture de la plateforme, et risquent un licenciement pur et simple, rapporte The Bookseller.

 

Du côté de Tesco, on explique que cette fermeture se justifie par une concentration nouvelle sur les activités de base de la marque. La fermeture sera effective à la fin du mois de février.