La librairie Point Virgule de Namur : “Les livres appellent à l’échange”

La rédaction - 10.02.2017

Edition - Librairies - Point Virgule Namur - librairie indépendante Belgique - Point Virgule librairie


TÉMOIGNAGE – L’aventure « Point Virgule » a débuté pour nous il y a quinze ans, en juillet 2001. Nous reprenons alors une librairie inaugurée par Isabelle Lefebvre, aujourd’hui libraire à Grignan, reprise ensuite par Patrice Gilly. Point Virgule s’est toujours pensée comme une librairie de création et dès ses débuts a voulu mettre en avant des livres exigeants, rares, différents.

 

 

 

Nous y flânions souvent, étudiants, rêvant de pouvoir un jour infiltrer cet univers. C’est dans cette optique que nous avons repris le navire, transformant la librairie en un projet familial : nous étions trois à la barre, Anouk, Patrick (son compagnon) et Régis (son frère [à Anouk]) ! Le trio, quinze ans plus tard, se porte bien, merci, et l’équipe n’est plus exclusivement familiale. Adrien nous rejoint en 2011, Édith en 2014. Nous sommes donc cinq désormais et avons agrandi la librairie d’un étage, doublant ainsi notre espace de 60 à 120 m2.

 

Les rayons de notre librairie s’articulent autour de trois axes principaux : la littérature, les sciences humaines et la jeunesse. Nous continuons avec passion à travailler et affiner sans cesse nos fonds, estimant important de ne pas limiter notre o re de livres à la présentation des nouveautés. D’autres rayons sont également bien présents : vie pratique, architecture, beaux-arts, bande dessinée... Ce sont quelque vingt-cinq mille livres qui partent à l’assaut des tables et des murs de la librairie.

 

Comme chez tous nos amis Initiales, nous pensons notre librairie comme un lieu accueillant, doux, ouvert à la diversité éditoriale, mais aussi à la défense de la pensée et de la création. Bon nombre de nos clients sont des fidèles, des militants de la lecture et de la librairie et les échanges vont bon train de part et d’autre du grand comptoir. En quinze ans, les liens se sont noués, l’amitié et les livres circulent, et la librairie est un lieu de rendez-vous, de parole. C’est ce dont nous sommes le plus ers aujourd’hui.

 

Nous travaillons aussi étroitement avec les bibliothèques namuroises, le Théâtre Royal, la Maison de la Poésie, le cinéma d’art et essai Le Caméo et nombre d’associations. Nous sommes partenaires de nombreuses manifestations, comme le « Marché du Livre de Mariemont » ou « L’Intime Festival », ce festival initié par Benoît Poelvoorde et le Théâtre de Namur qui chaque année, trois jours durant, fait vibrer la ville au rythme de lectures par de grands comédiens et de rencontres avec des écrivains sur ce beau thème de l’intime.

 

Parce que les livres appellent à l’échange, nous sommes attachés à organiser régulièrement des soirées littéraires. Nos clients y répondent souvent en nombre et y prennent autant de plaisir que nous. Année après année, nous avons accueilli des romanciers, essayistes, éditeurs, poètes,

 

philosophes, psychanalystes... venus nous parler de leurs livres, de leurs parcours, de leur rapport à l’écriture et au monde du livre. Nous avons ainsi permis au public namurois de rencontrer des personnalités aussi emblématiques que François Maspero, Nancy Huston, Geneviève Brisac, Hubert Nyssen, Jean-Philippe Toussaint, Mo Yan, Mathias Énard, Claro, Nicole Malinconi, Jean-Pierre Lebrun, Nicole Roland, Camille Laurens, Luis Sepúlveda, Jean-Claude Michéa, Maylis de Kérangal, Agnès Desarthe, Philippe Claudel, Erri De Luca...

 

La vie de la librairie est en outre rythmée par notre engagement au sein du Syndicat des Libraires Francophones de Belgique, par l’intermédiaire de Régis qui en assure la présidence depuis 2009. Ce syndicat a pour objectif de promouvoir la reconnaissance du métier de libraire et de régler collectivement les relations entre la profession et ses partenaires (éditeurs, distributeurs, transporteurs).

 

 

 

Le SLFB est actuellement l’un des acteurs des discussions autour de la mise en place d’une loi sur le prix unique du livre et l’abolition de la tabelle, deux vastes dossiers qui nous tiennent à cœur depuis des années et sont essentiels pour l’avenir de notre profession en Belgique francophone.

 

en partenariat avec le réseau Initiales