La librairie Scylla se lance dans l'édition avec deux premiers titres

Julien Helmlinger - 03.12.2014

Edition - Librairies - Librairie Scylla - Maison d'édition - Science-fiction


La librairie Scylla, basée à Paris, est spécialisée dans l'imaginaire et offre un vaste catalogue de titres neufs comme d'occasions. En cette période de mutation du secteur du livre, son fondateur Xavier Vernet fait le pari d'ajouter une activité d'édition à son arc. Dès l'année prochaine, deux premiers ouvrages seront publiés par la maison au mois de mars. Mais pour l'heure il s'agit de récolter les fonds, et le libraire a lancé une campagne de financement participatif. 

 

 

 

 

La mutation du libraire est annoncée. Pour lui, les changements actuels dans l'industrie du livre ne sont pas symptomatiques d'une simple crise, mais plutôt signes de modifications profondes et durables dans la façon d'acheter comme de commercialiser les bouquins. Contacté par ActuaLitté, Xavier Vernett explique que sa boutique n'est pas à l'abri, et ne peut se permettre de jouer les immobilistes.

 

Il précise : « Je suis dans la librairie depuis 10 ans, et de plus en plus, ça se durcit sur le marché. En même temps, malgré la surproduction, des clients ne trouvent pas toujours ce qui les intéresse. »

 

Si la vente de livres seule, que la librairie pratique depuis dix ans, ne suffit plus, le gérant estime que le complément d'activité le plus logique serait de se faire éditeur. Une activité dont il a déjà fait l'expérience avec l'association à but non lucratif, Dystopia.

 

Et tant qu'à se lancer dans une activité éditoriale, le libraire entend en profiter pour publier « les livres qui me manquent : ceux que j'aimerais pouvoir vous conseiller, mais qui sont épuisés, restés dans l'angle mort de l'édition aussi bien que de courts inédits d'auteurs français ».

 

Au programme des futures éditions Scylla, on retrouvera ainsi : Roche-Nuée de Garry Kilworth, publié à l'origine en France en 1989 chez Denoël, et la novella Il faudrait pour grandir oublier la frontière, de Sébastien Juillard, encore inédite. Le premier sera vendu pour 15 euros, et l'autre pour 5 euros.

 

Pour financer ces premières publications, le nouvel éditeur a besoin de récolter entre 9000 et 10.000 euros. La campagne de crowdfunding a déjà permis d'en trouver 1500 et il reste 87 jours pour réunir le reste.