La littérature fait toujours trembler les tyrans : nouvel exemple en Turquie

Clément Solym - 20.03.2019

Edition - International - Selahattin Demirtaş - Turquie liberté expression - Emmanuelle Collas éditrice


« Deux Français chargés de remettre le Prix Montluc 2019 Résistance et liberté à Başak Demirtas, l’épouse de l’opposant politique kurde emprisonné, Selahattin Demirtaş, ont été arrêtés par la police turque à l’aéroport d’Istanbul et renvoyés en France », annonce l’éditrice Emmanuelle Collas. Elle a publié L’aurore de Selahattin Demirtaş, traduction de Julien Lapeyre de Cabanes.

Selahattin Demirtaş - crédit Emmanuelle Collas

 
« La littérature se vend peut-être moins en France mais les livres continuent de faire trembler les tyrans », indique l’éditrice dans un communiqué. En effet Sylvie Jan et Michel Laurent de l’Association de solidarité France-Kurdistan ont été arrêtés à l’aéroport d’Istanbul en Turquie, ce lundi 18 mars 2019. 

Se rendant à Diyarbakır pour le nouvel an kurde, ils étaient chargés par Emmanuelle Collas de transmettre le Prix Montluc 2019 Résistance et liberté, qui avait été remis à Selahattin Demirtaş pour son recueil de nouvelles, L’Aurore, le 10 février 2019 à la prison militaire de Montluc, à Başak Demirtaş, son épouse. 

« Aussi transportaient-ils dans leurs bagages plusieurs exemplaires de L’Aurore, le livre engagé d’un homme libre, dénonçant la violence faite aux femmes, les traditions patriarcales, la violence d’État, l’arbitraire et la guerre », s’indigne son éditrice. 
 
Un livre d’histoires, de promesses et d’espoir. À leur arrivée, leurs bagages, qui contenaient également la revue de presse sur L’Aurore, le diplôme du prix ainsi qu’une photographie intitulée « Le Brise-lame », offerte par Sarah Moon, photographe française et l’un des jurés du prix Montluc, ont été longuement fouillés. 

Retenus de force au bureau de police de l’aéroport pendant deux jours, c’est avec l’aide du consulat que le 21 mars au matin, Sylvie Jan et Michel Laurent ont finalement pu rejoindre la France.


 
Selahattin Demirtaş, Kurde de Turquie, leader charismatique du HDP (Parti démocratique des peuples), parti le plus progressiste du Proche-Orient, est incarcéré depuis le 4 novembre 2016 en Turquie.

Avocat des droits de l’homme, représentant depuis quelques années la lutte pour les droits de toutes les minorités, ethniques, religieuses et sexuelles, en Turquie, Selahattin Demirtaş est devenu écrivain en prison. Il risque une peine de 142 ans. 


Commentaires
Vous savez qui est selahattin Demirtaş avant d'écrire ces lignes ?

Son frère est lui même membre du mouvement terroriste du PKK.

SD a à de nombreuses reprises posé en photo, habillé en treilli kaki, avec des hauts responsables du PKK (cherchez sur google).

SD a participé à des funérailles de terroristes du PKK

SD a tenu des meetings avec en toile de fond des podiums des images géantes de kalachnikov tout en soutenant le PKK.



Maintenant je vous le demande Clément Solym, si on remplaçait SD par un politicien français et le PKK par DAESH, vous tiendriez les mêmes propos ? Diriez vous du parti qu'il est progressiste ?



Je tiens à vous préciser que je ne suis nullement un fan d'Erdogan et qu'au contraire même je l'execre.
Cemuka, que SD soit un militant de la cause kurde, nous n'inventons pas l'eau chaude en disant cela. Que cette cause ait été défendue les armes à la main contre un régime militaire dans les 80/90 qui mutilait, violait, torturait pour la défense de la nation turque, cela s'appelle exercer un droit à l'auto détermination et n'est pas du terrorisme, selon toutes les juridictions internationales. C'est ainsi que les dernières conclusions d'instances rejettent la qualification de terroriste pour le PKK. On peut avoir toutes les critiques sur ce parti, mais en considérer les membres comme daeschiens est au mieux une supercherie intellectuelle, au pire l'éloge de crimes contre l'humanité commis à l'encontre d'un peuple. SD là dedans est sans doute l'homme politique que la Turquie aura pu connaître de mieux, en un siècle, face à l'obscurantisme ou le nationalisme kémaliste meurtrier
Donc selon vous un parti politique peut poser des bombes et tuer aveuglément des civils ? Donc selon vous un parti politique peut commettre des attentats suicide et tuers des civils ? Donc selon vous un parti politique peut se financer avec du trafic de drogue ? Donc selon vous un parti politique peut se financer en rackettant les turcs et les kurdes d'Europe ? Donc selon vous un parti politique peut menacer les instituteurs et bruler les écoles primaires ? Donc selon vous un parti politique peut kidnapper des enfants kurdes et les enroler des force dans des camps ?

Qu'est ce qu'il vous faut de plus pour dire que le PKK est un mouvement terroriste ? Qu'il s'appelle DAESH ? pourtant, ils ont les mêmes méthodes d'actions sanglantes et violentes.

Votre article mielleux et vos explications biaisées ne feront pas de Demirtaş un ange. Il est un fervent soutien d'un mouvement terroriste et en tant que tel il doit rester en prison.

Je comprend l'engouement des européens pour le PKK qui rêvent de voir prendre sa place un mouvement qui supposément se dit démocratique met en avant les femmes (violées dans les camps) et qui aime les chats, QUITE A FERMER LES YEUX SUR LES ACTIVITÉS TERRORISTES, c'est tentant. Mais ils restent quand même des terroristes et quand bien même ils auraient en face d'autres terroristes barbares, ils resteront des terroristes.



Dire l'inverse c'est insulter la mémoire des milliers des civils hommes femmes enfants morts dans les attentats du PKK, DONT DES ATTENTATS SUICIDES. Dire l'inverse c'est avouer qu'on soutien le terrorisme.



Ps : il n'est pas question ici de cause kurde mais de terorrisme. La cause kurde ne se défend pas avec des bombes.
Je note au passage que vous n'avez pas répondu à ma question, aussi je la repose :

Maintenant je vous le demande Clément Solym, si on remplaçait SD par un politicien français et le PKK par DAESH, vous tiendriez les mêmes propos ? Diriez vous du parti qu'il est progressiste ?
Cemuka, le PKK n'est rien d'autre que le fruit de la persécution de l'Etat turc. S'il bénéficie d'un large soutien au Kurdistan, demandez-vous pourquoi au moins. La paix a failli l'emporter grâce aux efforts déployés par Demirtas qui a servi d'intermédiaire entre le PKK et l'Etat turc à plusieurs reprises. Son parti, HDP,a réussi à obtenir plus de 6 millions de voix. Pour les Kurdes, il symbolise leur lutte. Les médias turcs ont tellement diabolisé le PKK que vous en arrivez à le comparer à Daech. Comparer le PKK à Daech est une insulte à l'intelligence humaine. Allez passer une semaine dans la région kurde en Turquie et vous aurez une idée plus claire du soutien et de la sympathie de la population de cette partie de la Turquie envers ce parti haï par les Turcs que les médias et le gouvernement manipulent sans cesse.
Kendal,

Que faites vous des attentats suicides du PKK et des attentats à la bombe qui ont tué des civils ? Vous aurez beau enjoliver le PKK par de doux mensonges, vous n'effacerez pas les carnages dont ils sont responsables.
Kendal,



Je vais vous montrez ce que c'est que ce que vous appelez intelligence humaine, et ce n'est qu'un exemple parmis des centaines:



https://1.bp.blogspot.com/-WaJJYnVXKlc/WNqRDKCtx3I/AAAAAAAABZg/KFz4sxcAQSc-Q4Egx3UypoMTEIJiY2PogCEw/s1600/04-11-2016-PKK-TAK-attentat-suicide-diyarbakir.jpg



Ça vous inspire ?
Cemuka,

à coté de la violence de votre État que vous chérissez aveuglement, celle du PKK n'est qu'une goutte d'eau dans la mer. Je condamne toute sorte de violence aveugle. Avez-vous perdu un frère kidnappé et lâchement assassiné par votre État ? Ou votre village brûlé par votre glorieuse armée ? J'en reste là. Pas de polémique avec un turc car c'est sans fin.
Je remarque que à part éviter les sujets facheux, à savoir les actions sanglantes et les carnages du PKK (ce qui montre votre peu de considération pour la vie humaine), vous tentez par tous les moyens de faire la technique de l'inversion accusatoire.

Non, la Turquie n'est pas responsable des attentats du PKK comme les États-Unis ne sont pas responsables des attentats de DAESH.

Sinon on justifie l'injustifiable et c'est insulter la mémoire des morts innocents.
Rien que le simple fait de brûler des écoles primaires montre toute l'étendue de la mentalité du PKK et de ceux qui les soutiennent.

Ça devrait suffire à des personnes normalement constitués à considérer le PKK comme un mouvement terroriste ignoble.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.