La littérature ne disparaît pas de France Culture, Ono-dit-Bio arrive

Cécile Mazin - 08.07.2014

Edition - Société - France Culture - Olivier Poivre d'arvor - Augstin Trapenard


France Culture connaît depuis ce début de semaine, de fameux mouvements, et la valse des présentateurs se poursuit. Olivier Poivre d'Arvor, dans les colonnes de Télérama, assure cependant que tout va bien, madame la Marquise. Et cette fois, c'est l'arrivée de Christophe Ono-dit-Bio qu'il annonce : de quoi assurer que le livre, sinon ses représentants, ne disparaisse pas de la radio.  

 

 

Les 50 ans de France Culture

Pierre Métivier, CC BY NC 2.0 

 

 

Augustin Trapenard s'est aménagé une petite place sur France Inter, mais Le Carnet d'or et Le Carnet du libraire resteront au programme de la rentrée, assurées toutes deux par le romancier et critique littéraire au Point. « Il quitte donc France Info, où il était chroniqueur : je lui ai demandé de nous être exclusif. J'aime beaucoup sa manière empathique, et éclectique, de parler des livres – alors qu'en général, les romanciers n'aiment pas trop parler des livres des autres », explique OPdA.

 

Quant à Alain Veinstein, qui a fait grand bruit en annonçant la censure de sa dernière émission, le directeur de la radio garantit que tout était programmé : le présentateur ne devait pas rester après cette année 2013-2014. « Je n'ai pas vocation à pousser les gens dehors, mais tout cela était très clair dans son esprit, et le mien. Je lui ai proposé de produire une quarantaine d'émissions pour l'été 2015, ce qui est à peu près équivalent à une hebdomadaire... »

 

Et la littérature ne disparaîtra pas sur France Culture : un nouveau programme arrivera à 14h55, avec cinq minutes de lecture par un auteur de fiction - soit 240 romanciers et poètes à venir. Pas la peine de crier, l'émission de Marie Richeux, sera rebaptisée Nouvelles vagues, et enfin Cécile Guibert intégrera l'équipe. Avec un horaire le dimanche encore à régler, « elle lira une lettre du patrimoine dans La Boîte aux lettres : c'est un rendez-vous qui existe déjà sur la grille d'été, mais que nous avons décidé de pérenniser ».

 

Alors le livre, pas de disparition, non : chaque jour, « nous parlons, en moyenne, de quarante-six ouvrages », promet OPdA. « Nous accueillons (toujours en moyenne) douze auteurs par jour, ce qui représente entre deux heures et deux heures un quart quotidiennes consacrées aux livres. Ça ne diminuera pas l'année prochaine. »

 

La radio France Culture a aussi annoncé hier que dès le lundi 1er septembre 2014, le comédien Denis Podalydès produira une émission quotidienne  sur France Culture, du lundi au vendredi de 19h55 à 20h. Denis Podalydès lit proposera dans la nouvelle grille de rentrée de la chaîne une exploration des grands textes de la littérature, choisis et lus par l'écrivain et sociétaire de la Comédie-Française.