La littérature suédoise se vend plutôt bien à l'étranger

Maxim Simonienko - 24.04.2019

Edition - International - exportation littérature Suède - valeur livre jeunesse - secteur livre suède


Pour la première fois, l'Association des éditeurs suédois a révélé dans un communiqué l'analyse des exportations de la littérature de son pays. Le chiffre d'affaires du secteur monterait à 340 millions de couronnes suédoises (soit l'équivalent de 32 millions d'euros environ) en 2018. Cependant, il est impossible de savoir si le chiffre en question et en hausse ou en baisse puisque, avant le 23 avril 2019, aucune donnée concernant le secteur du livre et ses exportations n'avait été fournie.

Statue de Nils Holgersson (Efraimstochter - Pixabay License)
 

En tout, 22 agences littéraires, dont 19 suédoises, ont fourni leurs données. Selon Kristina Ahlinder, Présidente de l'Association des éditeurs suédois, celles ayant collaboré à l'analyse représenteraient entre 90 % et 95 % du marché du livre suédois.
 

Une valeur moindre pour le livre jeunesse


Les ouvrages de fiction rapportent, sans grande surprise, la majorité des revenus du secteur avec 1199 contrats, signés avec des éditeurs étrangers, d'une valeur de 273,7 millions de couronnes suédoises (26,07 millions d'euros).

Les livres jeunesse, quant à eux, sont victimes d'une grosse perte de valeur. Malgré 1006 contrats enregistrés et signés avec d'autres pays, les exportations de la section jeunesse ne rapporteraient que 20,7 millions de couronnes suédoises (environ 1,97 millions d'euros). Même la non-fiction, qui ne compte que 264 contrats, totalise un chiffre d'affaires de 22 millions de couronnes suédoises (2,1 millions d'euros).

D'après la revue spécialisée Boktugg, la valeur d'un contrat pour les droits de traduction pour un ouvrage jeunesse s'élèverait en moyenne à 40.500 de couronnes suédoises (3858 euros) contre 187.500 couronnes suédoises (17.863 euros) pour un roman de fiction.
 

Pour le moment, seuls les chiffres de ces trois catégories ont été communiqués. « À long terme, il serait intéressant que l'on s'entende avec d'autres pays, d'autres zones linguistiques et de développer davantage les autres catégories de littérature. À l'avenir, nous pourrions également suivre différentes tendances », indique l'association.


via Boktugg.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.