La littérature turque se dévoile au monde

Clément Solym - 28.07.2010

Edition - Société - Turquie - Marché - développemment


Comme un signe de maturité. Le prix Nobel accordé à Orhan Pamuk en 2006 et l’invitation de la Turquie au Salon du livre de Francfort témoignent de l’effervescence du milieu littéraire turc.

En manque de reconnaissance il y a encore quelques années, les tout jeunes agents des maisons d’édition deviennent des liens vitaux entre le pays d’Asie mineure et le monde. Preuve en est de la 300e vente de droits à l’étranger pour l’agence Kalem.

Chiffre modeste, il sonne comme une consécration puisqu’il scelle avec le géant Bertelsmann un accord de diffusion en Allemagne de l’estimé nouvelliste Sait Faik en plus d’un épilogue de Pamuk. Ces tractations s’accompagnent de l’embauche d’agents spécialisés dans ces opérations.

« Avant cela [début des années 2000], les éditeurs n’employaient personne pour travailler spécifiquement sur les droits internationaux, généralement c’étaient les propriétaires eux-mêmes qui s’en chargeaient, ou bien était dévolu aux collègues qui parlaient la langue en question », relate Nermin Mollağlu chez Kalem, premier agent en la matière et depuis rejoint par d’autres confrères. Aujourd’hui, au moins cinq maisons d’éditions emploient un salarié interne pour répondre à ce besoin.

Un avenir prometteur

Aujourd’hui, si les auteurs turcophones restent peu nombreux à percer à l’étranger, le pays a découvert les derniers phénomènes que sont Stieg Larsson ou dans un autre genre Stephenie Meyer. Un développement loin d’être marginal puisque la littérature générale et celle pour ados et jeunes femmes en particulier (la fameuse chick lit) connaissent un véritable succès. Et grâce à cette poignée d’agents, plus de 200 ouvrages sont publiés. Pas peu fière de cette reconnaissance, Nermin évoque son repas avec le président Abdullah Gül.

Étant donné le fort taux d’alphabétisation du pays (82 %) et son taux de jeunesse (28 ans d’âge médian, 17 millions d’étudiants), ces chiffres semblent s’inscrire dans la durée. L’agence Kalem peut également compter sur les fruits médiatiques de l’édition annuelle de l’Istanbul Tanpinar Literature Festival qu’elle a développée.

Point de rencontre de 50 auteurs internationaux, l’évènement aura lieu fin octobre, peu de temps avant la publication anglaise du nouveau Paumk : L’institut de régulation du temps.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.