La maison d'édition allemande Gestalten se met en faillite volontaire

Nicolas Gary - 05.09.2016

Edition - Economie - maison édition allemande - Gestalten éditeur faillite - Allemagne éditeur banqueroute


La maison d’édition allemande Gestalten vient de se placer en faillite volontaire. Une situation économique qui découle d’un investissement à Berlin, dans un concept de magasin, qui a englouti la trésorerie. 

 

 

 

Spécialisée dans les livres sur l’architecture, le design et d’autres disciplines créatives, la maison a annoncé sa faillite la semaine passée. Les négociations avec les banques n’auront pas abouti à une solution permettant de poursuivre l’activité. 

 

L’actuel PDG, Robert Klanten, a confirmé cette situation auprès de Dezen, expliquant : « J’ai dû demander l’insolvabilité, sinon ma responsabilité personnelle aurait été mise en cause, et cela aurait pu me conduire en prison. »

 

La boutique concept qui fut ouverte à Berlin était installée au dernier étage du Bikini Berlin, un complexe commercial au cœur de la capitale. Mais avec plus d’un demi-million d’euros de perdus l’année passée, la structure a perdu bien trop d’argent. 

 

Ouvert en avril 2014, l’espace proposait tout à la fois la vente de livres, et un espace de restauration, sur les terrasses de l’immeuble. Le tout avait été pensé pour répondre à des tendances d’esthétique très strictes – tout en offrant un regard sur le design contemporain et ses innovations. 

 

Le Gestalten Space Berlin était un lieu de découverte avant tout, axé sur un artisanat de qualité, mais luxueux tout de même. Bijoux, cuisine, livres d’arts et autres objets parfois insolites y étaient commercialisés. « Un assortiment de marchandises de qualités, hors des sentiers battus », assurait l’éditeur à l’époque.

 

L’insolvabilité obtenue permet de protéger Gestalten de ses créanciers, en attendant que la maison puisse se restructurer, et reprendre les rênes de son activité première. En revanche, les 35 employés de l’établissement ont été licenciés. 

 

Gestalten Space Berlin

 

 

De la même manière, le règlement des factures présentées après le 22 août ne sera pas garanti. 

 

Deux investisseurs potentiels sont entrés en contact avec Robert Klanten, option qui permettrait de rétablir la santé de la maison d’édition. « Le côté publication se déroule plutôt bien. Les livres paraissent sans problème », précise le PDG. 

 

Avec une quarantaine de parutions annuelles, la maison génère près de 10 millions € de chiffre d’affaires. Outre les livres spécialisés, elle propose également des guides de voyages.