La maison d'édition Taschen se tourne vers le marché russe

Julien Helmlinger - 31.10.2014

Edition - Les maisons - Taschen - Russie - Contrats de distribution


La maison d'édition allemande Taschen, versant dans le livre d'art, met actuellement l'accent sur son expansion vers le marché russe, notamment à renfort de nouveaux contrats de distribution avec Logosphere,  Magma et Jupiter. L'éditeur voit les choses en grand, ce qui devrait passer par une promotion plus active de ses publications et possiblement par l'implantation d'une boutique, ce qui n'est toutefois pas encore à l'ordre du jour, comme il l'a fait ces dernières années dans les villes de Paris, Los Angeles, New York, Londres ou encore Bruxelles.

 

 

Heaven To Hell // Taschen CC BY 2.0 par Achim Hepp

 

 

Fondée en 1980, la maison Taschen compte au rang des éditeurs de livres d'art qui rencontrent le plus de succès à travers le globe. À l'origine, Benedikt Taschen, alors âgée de 18 ans, ouvrait une première boutique à Cologne, pour y commercialiser des BD. La société a commencé à publier son catalogue promotionnel, avant de devenir une véritable maison d'édition en 1984, en acquérant 40.000 copies d'un livre de l'artiste Magritte, qu'elle a revendues ensuite à un prix plus abordable que l'original.

 

Depuis, la maison s'est trouvé son créneau : la démocratisation du livre d'art, un produit généralement onéreux et rare. Une initiative qui a pris forme par le rachat et la réimpression de titres déjà parus, avant que l'éditeur ne produise ses propres publications originales. Depuis la fin des années 1980 ont commencé à fleurir des boutiques de la franchise Taschen, tandis que la maison a continué à produire des livres d'art, mais aussi d'architecture, design, photographie, et autres...

 

Mais la démocratisation n'est pas le seul moteur qui fait avancer la maison. En effet, celle-ci est aussi réputée pour ses publications en éditions limitées, plus luxueuses. Comme en atteste, par exemple, la vente aux enchères à visée caritative, en 2000, de SUMO par Helmut Newton et signé par plus de 80 célébrités. Un bouquin acquis pour la coquette somme de 300.000 dollars.

 

On peut aujourd'hui retrouver des livres Taschen traduits dans plus de 20 langues.

 

(via Publishing Perspectives)