La maison de Conan Doyle sauvée d'un prometteur immobilier

Clément Solym - 31.05.2012

Edition - International - Conan Doyle - maison - Sherlock Holmes


C'est dans une coquette maison de l'Angleterre que Sir Arthur Conan Doyle donna le jour aux aventures de Sherlock Holmes, devenu le plus grand détective de tous les temps. Pour cette bâtisse victorienne, Undershaw, classée monument historique et située à Hindhead Crossing près de Haslemere (Surrey), les autorités avaient pourtant des plans plus… urbains.

 

En effet, depuis 1897, Arthur Conan Doyle mobilisa toute son énergie pour la création de 13 histoires du détective de Baker Street. À sa mort, la maison fut transformée en hôtel, et depuis 2005, elle fut laissée à l'abandon. Voilà deux ans, le conseil de la ville avait autorisé dans un arrêt son actuel propriétaire, Fossway Ltd, à diviser la propriété. C'était sans compter la mobilisation des uns et des autres, qui ont tout fait pour empêcher ce massacre. 

Seule alternative, saisir les tribunaux pour que les permis de construire soient annulés, au motif qu'ils ne respectent pas les législations sur l'urbanisme. Mais la procédure est complexe. D'autant plus que malgré sa notoriété, Conan Doyle reste un auteur de polars, et ne jouit pas de la position d'une Jane Austen ou d'un Charles Dickens dans les sphères de la littérature. Chose qui aurait pourtant largement aidé à la réhabilitation de sa maison. (voir notre actualitté)

 

Et ils viennent d'obtenir gain de cause. Les avocats ont fait annuler par le juge Cranston la décision du conseil. Ce dernier a estimé que des failles juridiques trop importantes invalidaient l'accord, et toute tentative de division de la propriété est donc annulée. 

 

 

 

Une grande victoire, dans une sacrée bataille, comme l'explique John Gibson, un spécialiste universitaire de Conan Doyle, au Guardian. « C'est un endroit imprégné d'histoire et il doit être traité avec le respect. La vie de Conan Doyle et ses travaux sont essentiels dans la culture britannique, et leur influence n'a sans doute jamais été aussi grande. Nous sommes absolument ravis de voir que les amateurs de partout dans le monde se soient mis en contact et ont promis leur plein soutien dans nos efforts. »

 

Cela ne signifie pas pour autant que l'endroit est sauvé de la détérioration : simplement que l'on n'y installera pas de surfaces locatives étrangères à la vie de Doyle, ni de son oeuvre. 

 

La société Fossway qui avait acheté l'endroit en 2004, songeant aux possibilités de développement possible, prévoyait un projet de reconstitution, ouvert au public, avec une mission d'information autour de Conan Doyle. L'achat alors motivé par ces nobles intentions, impossible que la société se désiste et fasse autre chose que ce qui avait été prévu. 

 

Reste que désormais, l'endroit risque de s'abîmer plus rapidement encore, et nul doute que le défenseur n'y investira pas le moindre schilling avant longtemps. Il faudra donc arriver à une solution rapidement ; maintenant que le lieu est sorti de l'oubli, il va falloir lui redonner une vie...

 

 

ps : promoteur immobilier, évidemment, mais prometteur, vu les engagements jamais tenus...