La Maison des Écrivains et de la Littérature en danger

Antoine Oury - 27.02.2019

Edition - Economie - maison ecrivains litterature - soutien Mel - maison ecrivains financement


La Maison des Écrivains et de la Littérature (Mél), structure créée en 1986, fait état dans un message envoyé aux adhérents et sympathisants d'une situation financière critique. Placée sous la responsabilité de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile de France, la Mél aurait vu sa dernière subvention réduite de 50.000 €, après plusieurs coupes successives. Si bien que l'existence de ses actions serait aujourd'hui menacée.

La Maison des Écrivains et de la Littérature (via Facebook)
 

La Maison des Écrivains et de la Littérature est « menacée dans son existence même », assurent l'équipe et le conseil d'administration de l'association sise à la Villa des Frères Goncourt. D'après eux, le niveau des subventions accordées à la Mél n'est plus suffisant pour garantir le maintien des activités menées sur une dimension nationale.

Avant 2018, la Maison dépendait du Centre national du livre, qui lui accordait des subventions au titre de l'action culturelle et des interventions des écrivains dans les événements qu'elle organisait. Mais le CNL, ces dernières années, aurait déjà pratiqué des « coupes claires » dans le budget de la structure, pour un total dépassant les 100.000 €.

Le 10 juillet 2018, Françoise Nyssen, alors ministre de la Culture, annonce que la Mél dépendra désormais de la DRAC, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, de la région Ile de France. « Il était convenu que cela se ferait sans que nous ayons en aucune manière à renoncer à la dimension nationale de notre action », assure l'équipe de la Maison des Écrivains et de la Littérature, qui rappelle qu'elle était d'accord avec ce transfert.

Si la situation devient critique, selon l'équipe et le conseil d'administration, c'est parce que la DRAC a annoncé, ce 22 février 2019, une nouvelle coupe dans les subventions, à hauteur de 50.000 €. Et cela, alors que « nos actions sont restées constantes, et ont même augmenté dans certains domaines », précise l'équipe. De plus, la DRAC IdF aurait indiqué à la Mél qu'elle ne financerait plus que les actions ayant lieu dans la région Ile de France. 

Nous avons contacté la DRAC Ile-de-France pour obtenir plus d'éléments au sujet de la situation de la Mél.
 

Déconcentrer les crédits nécessaires


« [N]ous n'avons, aujourd’hui, plus de ressources », alerte l'équipe de la Mél, qui explique devoir désormais partir à la recherche de subventions auprès de toutes les directions régionales si elle souhaite maintenir ses actions.

« En vertu de la convention signée en 2018 avec le CNL, nous avons déployé de nouvelles actions au plan national, notamment avec le Centre des Monuments Nationaux, et nous poursuivons des opérations expérimentales en Loire Atlantique. Tout cela bien sûr sans compter les programmes “L’Ami littéraire” (à destination de l’enseignement primaire et secondaire) et “Le Temps des écrivains” (dans les Grandes Écoles et les universités) qui font intervenir à eux seuls 400 écrivains dans toute la France, pour des centaines de partenaires », indiquent l'équipe et le conseil d'administration dans leur courrier.

Appelant les adhérents et proches de la Mél à protester, ils évoquent les mesures nécessaires : « Nous demandons qu'outre la déconcentration des crédits vers la DRAC Ile de France, une déconcentration de crédits se fasse également en direction des DRAC de l'ensemble du territoire. Nous exigeons aussi la reconnaissance explicite de cette mission nationale qui a toujours été la nôtre. » Une pétition est en ligne, pour se joindre à l'appel.
 

La Mél assure que la situation est critique : les ressources ne sont pas suffisantes pour régler les salaires des 11 personnes de l'équipe. Nous avons approché le ministère de la Culture pour obtenir plus d'informations.



Commentaires
Merci à Pierre Le Pillouer. Je crois qu'une pétition pour la Mel est en place également sur Change.org. Avez-vous interrogé la Maison des écrivains dans votre enquête ? Pour en savoir plus ?
Bonjour, pouvez-vous nous indiquer le lien vers la pétition ? le lien que vous donnez indique une page, mais je n'y trouve pas la pétition

je vous remercie
Bonjour, le lien aboutit bien à une page avec la pétition et les premiers écrivains signataires. Si vous êtes auteur, écrivez au responsable du site :

pierrelepillouer@sitaudis.fr
Tant qu'elle continuera à mépriser les auteurs auto édités, son sort m'est totalement indifférent.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.