La maîtresse de Norman Mailer vend leurs ébats en livre

Clément Solym - 24.04.2008

Edition - Société - Norman - Mailer - maîtresse


Carole Mallory, écrivaine et actrice vient de vendre récemment un stock de documents comportant des comptes-rendus de ses ébats sexuels avec Norman Mailer recueillis entre 193 et 1992, alors que Mailer était marié à sa sixième et dernière épouse Norris Church.

« Je voulais qu'il m'apprenne à devenir une auteure. Il fut l'un de nos meilleurs auteurs en Amérique », explique Mallory, aujourd'hui âgée de 66 ans. C'est Harvard qui a acheté les fameux documents, sans que l'une ou l'autre partie ne dévoile le montant de la transaction. Une façon d'acquérir un petit morceau exclusif de l'auteur alors que ses archives ont récemment été ouvertes.

Malory ajoute qu'elle a attendu la mort de Norman pour rendre publics ces documents, par respect pour l'auteur autant que pour sa famille. Elle savait « qu'ils étaient précieux » et désirait qu'ils fassent partie de l'histoire de l'écrivain.

Parmi les documents, on trouve également des transcriptions d'entretiens, des notes et leçons qu'il lui donna, ainsi que des photos. « Nous avions une leçon, nous faisions l'amour et nous allions manger, dans n'importe quel ordre, et j'ai préservé toutes les leçons écrites. » Les écrivains en herbe y découvriront des éléments clefs donnés par le maître, comme éviter les adverbes, maintenir un dialogue percutant, ne pas tenir de conférence au lecteur...

« Je ne crois pas en la honte, poursuit Mallory. Je crois en l'amour fait et l'amour vécu. [...] Et je ne pense que le sexe soit quelque chose dont on ait à avoir honte. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.