Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La Malaisie interdit un livre de musulmans prônant tolérance et discussion

Victor De Sepausy - 02.08.2017

Edition - International - Malaisie censure livre - islam religion Malaisie - tolérance extremisme terreur


L’islam, est-elle devenue une religion taboue ? La publication d’un livre qui vante les mérites d’une approche modérée s’est heurtée à une campagne de censure en Malaisie. De quoi susciter l’indignation tant des auteurs que d’activistes – alors que le pays assiste à une hausse du conservatisme. 
 Kuala Lumpur Civic Center

Kuala Lumpur - Daniel Hoherd, CC BY NC 2.0


 

Breaking The Silence: Voices Of Moderation — Islam In A Constitutional Democracy réunit plusieurs essais, dans un recueil poussé par différents groupes partisans d’un islam plus tolérant. Les textes, en soi, seraient plutôt encourageants, visant une meilleure société. Mais en Malaisie, la politique culturelle interdit systématiquement toute œuvre susceptible de contenir des éléments sensibles.

 

Que l’on parle de sexe ou de religion, les créateurs doivent faire preuve d’une vigilance d’autant plus grande que le gouvernement affiche une plus grande sévérité ces derniers temps. Ainsi, le livre paru à Singapour a été frappé d’une interdiction signée par le vice-premier ministre Ahmad Zahid Hamidi. Selon ses propres mots, détenir ou imprimer ce livre est « susceptible de porter préjudice à l’ordre public ». Et de surcroît perturberait l’opinion publique.

 

Le livre a été publié avec pour nom le G25, désignant nombre d’anciens fonctionnaires ou diplomates de renom – dont certains, auteurs de textes. Ces derniers se sont unis avec dans l’idée de repousser l’intolérance.

À l’AFP, Chandra Muzzafar, qui a supervisé cette collection, assure être choqué. « C’est une collection d’essais qui cherche à montrer que les extrémismes et la pensée bigote sur les questions propres à l’islam dans le pays doivent être combattus de manière intellectuelle. »`

 

Depuis 1960, le gouvernement malaisien a interdit près de 2 000 ouvrages. Breaking the Silence: Voices of Moderation – Islam in a Constitutional Democracy a pourtant été préfacé par l’ancien premier ministre du pays, Tun Abdullah Ahmad Badawi, loin d’être un enragé. Reste alors la perplexité : comment expliquer qu’un ouvrage encourageant à la modération et à une pensée rationnelle puisse menacer l’ordre public ?

 

Les modérés et libéraux, un danger ?
 

À cette heure, les non-raisons avancées par le gouvernement ne peuvent évidemment pas convaincre. Pour Datuk Leong Kim Soon, secrétaire général MCA Jeunesse, groupe consacré à la jeunesse musulmane, le combat est mauvais : « Certains groupes extrémistes et d’autres conservateurs religieux continuent de formuler des réflexions odieuses, pour provoquer les gens. Le ministère de l’Intérieur devrait agir contre ces groupes, et non les laisser faire. »

 

Noor Farida Ariffin, porte-parole du G25, déplore également cette réaction. « C’est particulièrement décourageant que le gouvernement cède aux islamistes et aux conservateurs. Ils nous considèrent comme des laïques et, malheureusement le laïc est à leurs yeux un terme mauvais, qui signifie opposé à l’islam. »



 

Illogique, donc, estiment les auteurs du livre, mais prévisible, et surtout « totalement ridicule ». Une peine de prison pouvant aller jusqu’à trois années ferme est prévue pour toute personne qui contreviendrait à l’interdiction. Cette dernière a été prononcée le 14 juin dernier. 

 

Arrestation d’un dessinateur de presse en Malaisie
 

Et Noor Farida Ariffin de poursuivre : « L’illusion d’une Malaisie modérée a persisté durant plusieurs années, en dépit d’une quasi-inexistence dans les faits. Les Malaisiens modérés sont en vérité une espèce en voie de disparition. »

Le G25 affirme sa volonté de faire respecter les droits fondamentaux à la liberté d’expression et de culte. Cela ne l’empêche en rien de reconnaître que l’islam est la religion majoritaire et officielle en Malaisie. « L’ouvrage est destiné à encourager les débats sur la religion musulmane », assurent-ils...