medias

La médaille du Nobel Faulkner n'a pas intéressé les collectionneurs

Julien Helmlinger - 13.06.2013

Edition - International - Enchères - Faulkner - Prix Nobel


La vente aux enchères médiatisée comme « la plus importante jamais dédiée à l'écrivain », qui se tenait ce mardi chez la maison Sotheby, à New York, mettait à l'honneur William Faulkner, à travers divers manuscrits et autres héritages rares. Mais les résultats de l'événement ont finalement été bien en dessous des attentes de l'organisateur. Sur 39 lots, 24 seulement se seraient écoulés, parmi ceux dont les estimations étaient les plus dérisoires. Quant à la médaille du Prix Nobel de littérature, d'une valeur estimée entre 500.000 et 1 million de dollars, elle n'a pas trouvé acquéreur... ce qui n'est pas sans rappeler une anecdote.

 

 

 

 

Au cours de ces enchères, était notamment proposée la fameuse médaille de littérature de Faulkner, millésime 1949, accompagnée de son mythique discours d'acceptation du Nobel  ainsi que de son diplôme illustré d'une scène de son ouvrage Absalom, Absalom !

 

Cette médaille estimée entre 500.000 et 1 million de dollars, et considérée par Sotheby comme le lot le plus précieux de la vente, avait été décernée en 1949 à l'auteur, pour récompenser sa « contribution puissante et artistiquement unique au roman américain moderne ».

 

Et à l'origine, il faut dire que Faulkner aussi avait décliné le Prix et la nécessité d'un coûteux voyage pour aller le récupérer en Suède. Finalement rendu sur place, l'écrivain du Mississippi aurait récité son discours, et si vite qu'il aurait été à peine compris par l'assistance. Après un apéro, allait commenter certains critiques. Une déclamation néanmoins poignante par laquelle l'auteur exhortait au courage, à la compassion et au sacrifice, annonçant sa vision de l'immortalité de l'homme...

 

Quant à la dote qui accompagnait la médaille, il la donna afin d'établir un fonds de soutien aux nouveaux romanciers... tandis que la médaille aurait été découverte après son départ de Stockholm, par un domestique, plantée dans un pot de fleur.

 

En revanche, la récolte fut meilleure pour un ensemble de manuscrits de  David Foster Wallace, témoignant de ses oeuvres des années 1980, et qui s'est écoulé pour la somme de 125.000 dollars.