La MEL diffère sine die les paiements, “un nouvel affront aux auteurs”

Nicolas Gary - 06.03.2019

Edition - Société - maison écrivains littérature - rémunération auteurs MEL - Drac ministère Mel


« L’auteur comme éternelle variable d’ajustement. » Terrible phrase de Benoît Peeters, après la révélation d’un courriel signé du président de la Maison des Ecrivains et de la littérature. ActuaLitté a en effet pu prendre connaissance d’un mail adressé aux auteurs ayant contractualisé avec l’association. Pour leur annoncer qu’ils ne seraient pas payés... avant plusieurs semaines.

EURO 2013
Dennis Skley, CC BY ND 2.0
 

Depuis une dizaine de jours, la situation de la MEL est connue : ayant quitté la tutelle du Centre national du livre pour celle de la DRAC, l’établissement accuse le coup d’une perte de sa subvention – 50.000 € de moins. Aux grands mots, les grands remèdes : Jean-Yves Masson, président, s’est donc adressé aux auteurs, pour leur donner la couleur.
 

Pas de rémunération pour les auteurs, en attendant


En effet, si l’association avait mis un point d’honneur à payer en temps et en heure, « [e]xceptionnellement, pour les rémunérations qui vous sont dues, cela ne pourra pas être le cas pendant les semaines qui viennent », affirmait-il.

Et d’ajouter : « Néanmoins, vous comprendrez que, vu l’état d’urgence auquel nous devons faire face, il faille faire passer en premier le versement des salaires des permanents. » Autrement dit, tant que la subvention n’est pas obtenue, ce sont les salariés qui passent avant les auteurs

Les réactions ne se sont d’ailleurs pas fait attendre : 

 

“Un nouvel affront aux auteurs”


Première association à réagir, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, par la voix de son président, Guillaume Nail. « Votre courrier demande [aux auteurs] de maintenir les interventions à venir sans aucune assurance que vous percevrez les fonds que vous pensiez percevoir au lancement des programmes », pointe-t-il. Et ce, en présumant qu’ils comprendront la nécessité de la situation.

Mais pour le président de la Charte, la pilule est difficile à avaler : « Si vous affichez un objectif de transparence, nous sommes au regret de vous dire que ce courrier est perçu comme un nouvel affront aux auteurs et aux autrices qui revendiquent d’exercer un métier, lequel mérite autant que celui des salariés une juste rémunération. » 

Et de déplorer que la MEL « ne mettant plus l’auteur et ses difficultés au cœur de ses préoccupations s’éloigne définitivement de ses principes fondateurs ». Faire ainsi porter sur les auteurs et autrices la responsabilité « de vos erreurs de budgétisation des programmes » n’est pas admissible. 
« La Charte vous demande à son tour de procéder sans délai aux règlements des prestations. Libre à vous d’effectuer l’emprunt évoqué pour honorer ensuite salaires et droits d’auteurs à venir. »

Contacté, le président de l’association doit nous apporter des précisions. Il nous a toutefois garanti que les auteurs qui souhaitaient retirer leur nom de la pétition signée seront servis. Et qu’il les contactera personnellement pour leur apporter des précisions.


Commentaires
> Il nous a toutefois garanti que les auteurs qui souhaitaient retirer leur >nom de la pétition signée seront servis

Pas compris de quoi il s'agissait. Des précisions ?
Bonjour

Une pétition pour tenter de sensibiliser à la situation de la MEL a été mise en ligne.

Certains de ses signataires, découvrant que l'association repoussait le paiement des auteurs ont souhaité que leur nom disparaisse de la pétition.
Merci pour votre réponse. Plus clair pour moi. Pas facile de suivre quand on n'est pas au cœur du problème. Mais je m'accroche.

Je suis quand même attristé que le travail des auteurs et créateurs soit si peu pris en compte. Ça a l'air d'être profondément ancré même chez les personnes bien intentionnées.
Je ne comprends plus rien.

Etes-vous certains de transcrire comme il se doit les propos du Président de la Mel ?

A-t-il été contacté ? Il y a urgence non ?

Quelqu'un (puisque les auteurs ont reçu ce courrier et semblent vous lire) peut-il montrer ce texte de la Mel ?

Bon. La pétition augmente en sa faveur.

Qui dit quoi qui dit vrai ?

Le fait de ne faire parler que des gens qui attaquent ne peut-il desservir votre site ?
Bonjour

Oui, nous sommes certains de l'avoir contacté. Oui, ses propos ont été retranscrits avec fidélité. Et demain nous publierons un entretien avec lui.

Quant à ce qui pourrait desservir, c'est plutôt le choix de laisser les auteurs sur le carreau qui serait à prendre en compte.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.