La Mél obtiendra un financement de 400 000 € de la DRAC

Nicolas Gary - 30.07.2019

Edition - Economie - maison écrivains littérature - ministère Culture - subvention Franck Riester


Depuis les déboires de début d’année, la Maison des Écrivains et de la Littérature a fini par obtenir gain de cause. En avril dernier, elle était toujours en attente d’une subvention promise par le ministère de la Culture — à l’époque de Françoise Nyssen. La somme devait venir de la DRAC, pour un total de 500.000 €. La situation avance, promet la rue de Valois.


pixabay licence - (photo d'illustration)
 

En mars dernier, le député Matthieu Orphelin (non-inscrit, Maine-et-Loire), interpellait en effet le ministère de la Culture : comment l’association loi 1901 allait-elle remplir ses missions alors qu’elle était amputée budgétairement de 50.000 € ? 

La Mél avait en effet rendu publiques ses difficultés de trésorerie, en février dernier. Elle se trouvait « menacée dans son existence même », après que la DRAC annonçait la disparition des 50 k€ de sa subvention. S’en était suivi une vive polémique, après que la Mél affirmait qu’elle suspendait la rémunération des auteurs intervenus, pour tenter de juguler l’hémorragie. 

Les premiers concernés avaient vu rouge, Benoît Peeters évoquant « l’auteur comme éternelle variable d’ajustement », dans nos colonnes. Pas de rémunération avant plusieurs semaines, voire suspendue sine die… La pilule devenait difficile à avaler. 
 

La patate chaude, devenue brûlante


Négociations et réunions de crise se sont succédées, et début avril, la rue de Valois assurait à ActuaLitté de sa volonté que la Mél « sorte par le haut de ce problème budgétaire ». Les 500.000 € promis seraient donc bien versés. Le ministère en profitait également pour rappeler que les tarifs du CNL, concernant la rémunération des auteurs, ne sauraient être balayés d’un revers de manche, dès lors que l’on parle de financements publics.

En mai 2018, la Mél était encore rattachée au Centre national du livre. Son président, Vincent Monadé, avait alors rappelé à l’ordre Claude Eveno, président de l’association. « [J]e vous signale que la rémunération des auteurs ne peut être une variable d’ajustement de votre budget et si votre association ne peut justifier d’une application rigoureuse de la grille des tarifs proposés par le CNL, la subvention ne pourra vous être versée. »

Quatre mois plus tard, où en sommes-nous ? Répondant aux inquiétudes du parlementaire, Franck Riester renouvelle toute sa confiance. Avec quelques précisions sur l’évolution des financements. 

En effet, au 1er janvier 2019, conformément aux orientations du gouvernement, la gestion de l’association a été déconcentrée auprès de la DRAC. Un moyen de « favoriser une gestion de proximité au plus près des besoins et problématiques des Français », assure le ministère.
 

Une subvention et une convention


Sur la base d’une convention qui vient d’être signée, une subvention de 400.000 € sera donc accordée, pour l’année 2019. Bien que les administrations centrales soient « appelées à recentrer leur action sur le pilotage et l’évaluation des politiques publiques », un complètement de 100.000 € en soutien aux programmes hors Île-de-France a été convenu.

« L’année 2019 sera également consacrée à la préparation de la convention pour 2020, qui précisera les concours budgétaires qui seront attribués à la Maison des écrivains et de la littérature, les conditions et modalités de ces concours, notamment en termes de suivi de gestion comptable de l’association et de respect vis-à-vis des conditions de rémunération des auteurs », poursuit le ministère.

Le suivi désormais opéré par la Drac « ne remet pas en cause le soutien constant qui lui est apporté », peut-on lire, c’est tout le contraire. En effet, la Mél bénéficiera d’un « appui en ingénierie qui lui sera utile pour proposer et développer, sur toute la France, ses programmes d’intervention en répondant à de nouveaux appels à projets auprès d’autres DRAC ».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.