La moitié des revenus de l'édition générée par l'ebook en 2014

Clément Solym - 18.01.2013

Edition - Economie - lecture numérique - tablettes - lecteurs ebook


La confiance est grande dans l'édition, puisque 90 % des éditeurs assurent qu'ils sont optimistes quant au devenir de l'avenir numérique de l'édition. C'est un sondage réalisé par le cabinet Forrester, et Digital Book World, présenté à l'occasion d'une conférence. Mais en marge de ce bref sondage, d'autres données confirment une certaine sérénité dans le secteur. 

 

 


 

 

En effet, Forrester annonce que pour 85 % des éditeurs américains, qui représentent les 3/4 du chiffre d'affaires réalisé sur le territoire sont optimistes quand on les sollicite sur la transition numérique. Quelques points de plus que le précédent sondage réalisé l'an passé, mais avec un échantillonnage qui était légèrement différent. 

 

Alors que le taux d'adoption des smartphones et des tablettes favorise continuellement la croissance des ventes d'ebooks, les éditeurs auraient raison de voir de beaux jours se profiler. Pourtant, les deux tiers seulement indiquent qu'ils voient un avenir serein pour leur entreprise. Plus de la moitié croit en la stratégie numérique amorcée par leur entreprise, et seul un tiers assure que, en raison de l'essor numérique, la société pour laquelle ils travaillent est plus solide.

 

Parmi les appareils de lecture, les tablettes ont les faveurs de 2/3 d'entre eux, comme étant les meilleurs outils pour la lecture numérique, et près de la moitié optent pour les lecteurs ebook. Dans ce contexte, et pour approfondir ce point, 45 % des personnes interrogées trouvent que les lecteurs ebook ne sont pas efficaces, et manquent de pertinence, en tant que dispositifs de lecture. Contrairement à l'année passée, en fait, puisque les éditeurs considéraient alors que les tablettes étaient mauvaises pour eux. Le taux d'équipement en interne a pu favoriser ce changement d'attitude.

 

Ajoutons également que dans la confiance diffuse actuelle, 64 % des éditeurs se trouvent capables de rivaliser dans l'environnement numérique.

 

Sur la question des applications, les éditeurs sont encore frileux : si 85 % d'entre eux en ont réalisé, la moitié estime qu'elles sont trop coûteuses à fabriquer et un sur cinq envisage un réel avenir à ces produits, avec un impact sur l'industrie. A contrario, un sur cinq voit dans les applications une source de revenus importante.

 

Avenir toujours, les maisons sont tout de même inquiètes des conséquences du règlement imposé par le ministère de la Justice : plus de la moitié des éditeurs estime qu'Amazon sera plus puissant au sortir de cette affaire. Un tiers des éditeurs qui n'a pas encore signé le règlement pense qu'il le fera ou qu'il perdra devant la justice.

 

La baisse de l'impression se poursuivra, selon les pronostics, avec une croissance de 21 % pour le livre numérique. D'ici à décembre 2014, l'ebook pèsera pour la moitié des revenus, estiment-ils, alors qu'un quart affirme que c'est déjà le cas dans leur entreprise.

 

Pour cette étude, 53 dirigeants de sociétés ont été sollicités. (via DBW, voir aussi Publishers Weekly)

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.